L’Université de 2017 en chiffres

0 476

Les bancs de l’Université algérienne prévoient, pour cette nouvelle saison, la venue de 341 744 bacheliers. Leur rentrée a été fixée au 17 septembre.

Plus d’1,6 million d’étudiants espèrent occuper les sanctuaires universitaires pour cette nouvelle année. L’an dernier, ils étaient à 1,5 million d’étudiants inscrits à l’Université.

Les 106 établissements des quatre coins du pays s’apprêtent alors à les accueillir. Et ce, à partir du 5 septembre.

Une première : « les nouveaux étudiants peuvent faire leur inscription en ligne pour obtenir des chambres au niveau des résidences universitaires, » indique le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar. Plus de 700 000 lits leur seront attribués.

En tout, plus de 1 655 000 d’étudiants sont attendus en septembre, tandis que 324 000 autres quittent l’université avec un diplôme en main. Parmi eux, 15 500 étudiants de l’ancien système (système classique), 139 500 étaient inscrits en master et 169 000 en licence.

Nouveautés

De nouvelles spécialités seraient, en outre, sur le point de connaître le jour. A titre illustratif, l’université Mentouri de Constantine dévoilera sa nouvelle spécialité, Génie industriel et maintenance. Mais pas seulement, d’autres aussi débuteront cette nouvelle saison, parmi lesquelles sont : Gestion des entreprises et administration à université d’Oran Ahmed Ben Bella ; Techniques de commercialisation dans l’agroalimentaire à l’université de Blida Saad Dahlab ; deux filières de la langue russe dans les universités d’Oran et d’Alger 2.

Aussi, l’université de Djelfa Ziane Achour proposera de nouveaux postes en doctorat au niveau de huit filières : Droit, Littérature arabe, Histoire, Psychologie, Energie mécanique, Finances, Comptabilités et Sciences sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.