Des problèmes d’eau, d’électricité, d’internet inquiètent à la Faculté des Langues étrangères d’Oran: : le recteur rassure

0 43

Le recteur de l’Université Oran 2 «Mohamed Benahmed», M. Seddik Amroune, s’est voulu hier rassurant pour ce qui est de la prise en charge des problèmes auxquels fait face actuellement la faculté des Langues étrangères.

Dans un entretien accordé au Quotidien d’Oran, le premier responsable de l’Université Oran 2 s’est dit totalement confiant de l’engagement des différentes directions mobilisées pour la résolution de ces problèmes, à savoir la DLEP, Sonelgaz, la SEOR et Algérie Télécom, et ce grâce au soutien indéfectible que l’université a eu de la part du wali d’Oran, M. Mouloud Cherifi, qui suit personnellement et de très prêt l’évolution de ce dossier, a-t-il dit.

« Je tiens à rassurer tout le monde, étudiants comme enseignants. Tous les problèmes inhérents à la réception provisoire de la faculté sont actuellement pris en charge et nous nous engageons, en collaboration avec nos différents partenaires, à les régler dans les plus brefs délais, avant la fin du dernier trimestre 2017, » a affirmé M. Amroune.

Le recteur d’Oran 2 a par ailleurs rappelé que la réception partielle de la faculté des Langues étrangères et le déménagement de l’ensemble de ses départements vers le nouveau site de Belgaïd ont été dictés par un certains nombre d’impératifs liés aux conditions pédagogiques qui n’étaient pas toujours réunies au niveau des anciens sites de Maraval et d’Es-Senia.

Il était donc plus que nécessaire de procéder cette année au déménagement de la faculté vers Belgaïd afin de répondre aux attentes de nos étudiants et de nos personnels enseignants et administratifs, et ce en dépit de certains retards enregistrés dans la réalisation de certains travaux, principalement d’ordre technique.

Parmi ces travaux, l’alimentation en eau potable de la faculté, pour laquelle on est arrivé à un accord avec la SEOR de réaliser un raccordement du côté ouest de l’Université, au lieu de le faire du côté est, afin de permettre un approvisionnement en eau potable optimisé pour la faculté.

Dans le cadre de ces travaux, a ajouté M. Amroune, l’université va prendre en charge la réalisation des travaux qui se situent à l’intérieur du site universitaire, a-t-il encore expliqué. Pour le transformateur électrique que la DLEP doit fournir à la faculté, le recteur dira que son installation ne doit pas poser de problème technique majeur vu qu’elle peut se faite dans un délai maximum de 15 jours une fois l’équipement réceptionné.

S’agissant du téléphone et d’internet, M. Amroune a tenu à saluer l’engagement d’Algérie Télécom qui s’attelle actuellement à régler définitivement ce problème. Dans ce cadre, a-t-il expliqué, la faculté bénéficiera, une fois les travaux achevés, d’une connexion internet de qualité avec un débit de 100 Mégaoctet/seconde.

Quant au problème du mobilier destiné à équiper les classes et amphis de la faculté, le même responsable dira que mis à part l’auditorium dont on attend toujours l’équipement, l’ensemble des classes et amphis sont aujourd’hui dotés, a-t-il enfin précisé.

Source Le Quotidien d'Oran

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.