M. Ouyahia souligne la détermination de l’Etat à remédier aux carences du système éducatif

Le premier ministre, Ahmed Ouyahia a affirmé à Alger la détermination du gouvernement à remédier aux carences du système de l’Education nationale, et ce dans le but d’améliorer la qualité de l’enseignement.

0 39

Répondant aux questions des députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le plan d’action du gouvernement lors d’une séance plénière présidée par Said Bouhadja, président de l’APN, M. Ouyahia a indiqué que « la rentrée scolaire de cette année a enregistré des carences auxquelles il faut remédier », appelant tout un chacun à semer la « culture de l’espoir et à s’éloigner des idées reniant les réalisations accomplies ».

Il a rappelé que plus de 9 millions d’élèves répartis sur 27.000 établissements scolaires ont rejoint les bancs de l’école durant la rentrée scolaire 2017-2018, précisant que 65 millions de livres scolaires ont été imprimés dont 95 pc ont été distribués jusqu’au 10 octobre.
Concernant les cantines scolaires, M. Ouyahia a rappelé qu’il existe « 15.500 cantines scolaires dont 10.100 ont été ouvertes à la rentrée, 6850 de ces structures offrent des repas chauds ».

Le Premier ministre a en outre indiqué que 5.000 autres cantines devront être réceptionnées, imputant le retard accusé dans la réception de ces structures à la « situation financière difficile que traverse l’Algérie actuellement ».

Il a par ailleurs affirmé que « l’absence de la « basmala » dans un manuel scolaire qui est due à une erreur d’impression n’est pas une question primordiale bien qu’elle en est une pour les politiques (…).

« Je suis convaincu que le premier souci des citoyens et des citoyennes reste la qualité de l’enseignement », a t-il dit tout en critiquant certaines attaques qui ont été jusqu’à viser la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit dans ses convictions religieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.