Université de la formation continue : solution à la déperdition scolaire

Le lancement des études est prévu aujourd’hui à travers les 53 centres et 11 annexes relevant de l’UFC, alors que les inscriptions sont toujours en cours et prendront fin le 30 septembre.

0 195

«Le nombre des nouveaux inscrits au niveau des différents centres relevant de l’Université de la formation continue pour l’année 2017/ 2018 a dépassé largement le seuil des 20.000 étudiants avant même la clôture des inscriptions prévues la fin du mois en cours», c’est ce qu’a indiqué, hier à la presse, Mme Boulahia, sous-directrice à l’université chargée des études pédagogiques, soulignant que le lancement des études est prévu aujourd’hui, soit le 23 septembre, à travers l’ensemble des centres du pays.

Boulahia a fait savoir que les inscriptions en prévision de cette année sont toujours en cours, et le nombre de nouveaux inscrits à l’UFC est appelé à augmenter vu la forte demande, notamment dans certaines filières.
«Les inscriptions sont toujours possibles pour les étudiants désirant postuler pour l’obtention de diplôme d’accès à l’université de formation continue (BAC 2018)», a-t-elle expliqué.
Et d’ajouter que ceux qui le souhaitent doivent s’inscrire dans les filières littéraires, philosophie, gestion et économie pour l’année académique (2017-2018), via «https:/2017.ufc.dz», pour compléter l’inscription qui est nécessaire et obligatoire pour la nouvelle saison universitaire.

Selon la sous-directrice à l’université, chargée des études pédagogiques, une forte demande a été enregistrée au niveau des universités du centre du pays, qui ont déjà atteint le seuil de leurs capacités d’accueillir de nouveaux inscrits, notamment dans certaines spécialités.
Soulignant que tous les moyens ont été mis en place pour le bon déroulement de cette année, Mme Boulahia a précisé que la date du début des études a été fixée tôt, c’est-à-dire le 23 septembre, pour pouvoir compléter le volume de leçons prodiguées aux étudiants à temps, et ce dans les différentes filières.

Rappelons que le nombre d’inscrits à l’université, au titre de l’année 2016-2017, a atteint 125.000 étudiants pour obtenir des certificats universitaires d’études appliquées, en plus des 37.000 étudiants inscrits au système de formation à distance, sans parler d’autres formations spécifiques pour les fonctionnaire de la fonction publique.

Par ailleurs, on apprendra que le secteur de l’Éducation nationale a accaparé de la plus grande part de la formation de l’université continue, avec plus de 68.000 enseignants formés l’année dernière.
Il est à noter que l’Université de Formation continue est présente dans l’ensemble du territoire national, à travers ses 53 centres et 11 annexes, et assure une formation de qualité à plus de 126.000 étudiants inscrits à l’échelle nationale, en plus des accords de formation appartenant aux différents départements et institutions publiques.
Elle assure 2 types de formations : résidentielle (graduation), avec 22 spécialités, et la formation à distance qui compte 3 spécialités.

Créée en 1990, l’UFC est un établissement public à caractère administratif (EPA) qui jouit de la personnalité morale, de l’indépendance financière et qui est sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

La mission première pour laquelle cette université a été créée est la «garantie de la formation continue et l’amélioration du niveau des ressources humaines, outre sa contribution dans la réduction du phénomène de la déperdition scolaire, en offrant une seconde chance aux étudiants qui ont échoué à l’examen du baccalauréat».
Aussi, celle-ci assure, depuis près de trois décennies, des formations qui sont couronnées par des diplômes universitaires répondant à la demande du marché du travail.

Elle est encadrée par des enseignants permanents et des maîtres-assistants. La formation académique dans cette université dure 3 ans.
L’UFC, qui s’implique pleinement dans le processus du développement des ressources humaines, a élargi son domaine de partenariat et a enregistré pour l’année précédente prés de 100 accords dans plusieurs disciplines.

Source El Moudjahid

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.