Le Portail de l'Etudiant Algérien

Cette étudiante pakistanaise a développé une canne qui permet de traiter la maladie de Parkinson

Un étudiant entrepreneur d’origine pakistanaise de l’Université de l’Ouest de l’Angleterre a mis au point une canne de marche pour aider les patients atteints de la maladie de Parkinson à se déplacer.

0 56
Neha Shahid Chaudhry est diplômée de l’Université de Bristol (UWE) en technologie de conception de produits. Neha a toujours été témoin des problèmes que les patients de Parkinson vivent chaque jour. Voyant son grand-père lutter contre cette maladie pendant des années, elle a été inspirée pour trouver une solution. Elle a alors choisi la canne comme projet de dernière année de son diplôme.

Son grand-père a subi de multiples blessures à la suite de chutes répétées au fil des ans, à cause du gèlent soudain de ses articulations pendant qu’il marche. L’aide à la mobilité développée par Neha peut détecter quand l’utilisateur arrête de bouger. Lorsque les membres du patient gèlent, la canne vibre pour les aider à retrouver leur rythme et ils recommencent à bouger.
Image ITV
Environ 10 millions de personnes sont atteintes de la dans le monde et quelque 127 000 seulement en Grande-Bretagne. La démarche anormale et les crises articulaires fréquentes infligent parfois quelques blessures graves aux malades. L’aide à la marche a été testée sur des dizaines de patients. L’organisme caritatif britannique de Parkinson et le NHS, ont manifesté leur intérêt pour acquérir le produit.

À 23 ans seulement, Neha est la fondatrice de sa propre entreprise, qu’elle a nommé, . Elle exprime sa fierté en disant :
«  Lorsque j’ai donné le produit aux patients pour qu’ils le testent, ils avaient tous le sourire aux lèvres et disaient: « Ça pourrait vraiment marcher ». Il semble incroyable que j’aie pu concevoir quelque chose qui puisse aider les gens, bien que ce soit dans une faible mesure. C’est un grand sentiment pour moi et les patients sont heureux de savoir que quelqu’un pense à eux. Il n’y a pas de remède contre la maladie de Parkinson – les médicaments prolongent simplement la maladie et vous aident à rester en vie plus longtemps. Mon but est d’améliorer un peu leurs conditions de vie. »

 

L’aide à la mobilité pour Parkinson ressemble à n’importe quelle autre canne de marche puisqu’elle est fabriquée en plastique et qu’elle est légère. Cependant, elle comprend un capteur pour détecter quand l’utilisateur cesse de bouger. En détectant cela, le bâton émet un battement vibrant qui aide le patient à retrouver ses mouvements.

 

« Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson se retrouvent coincées à un endroit et ne peuvent plus avancer – cela peut entraîner des chutes. Ils ont besoin de n’importe quelle impulsion rythmique qui agit comme un rappel, afin qu’ils puissent se remettre à bouger. La vibration est au niveau de la poignée – elle se fait sentir lorsque la personne s’arrête et s’éteint automatiquement lorsqu’elle recommence à marcher. Les patients disent que cela les encourage à marcher et qu’ils apprennent à s’adapter au procédé », explique Neha. »

Les efforts extraordinaires de Neha et son incroyable produit lui ont valu beaucoup de reconnaissance et notoriété. Elle espère transformer l’aide à la marche pour Parkinson en un produit commercialisable qui aidera des millions de patients partout dans le monde.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.