Livraison de logements aux enseignants universitaires : Tahar Hadjar donne son accord

0 314

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, Tahar Hadjar a rencontré récemment, les représentants du Syndicat national des enseignants universitaires (SNEU) et certains cadres du secteur, afin d’approfondir les discussions sur les affaires qui préoccupent les enseignants et surtout pour écouter leurs préoccupations.

Selon un communiqué remis à la rédaction, de cette organisation syndicale, affiliée à l’UGTA, plusieurs aspects ont été évoqués lors de cette rencontre, dont le premier sujet abordé est celui du logement. En effet, le secrétair général du SNEU, Messaoud Amarna, n’est pas allé par quatre chemins pour réclamer une résolution immédiate au problème de logement qui persiste depuis des lustres. Tout en insistant sur l’accélération de la distribution des logements prêts à être occupés, il plaide pour l’application du décret exécutif n° 698 qui permet aux enseignants d’obtenir des biens immobiliers comme prévu par le président de la République.

Dans ce sillage, le ministre a répondu favorablement pour prendre en charge les doléances des enseignants universitaires. Cette décision est le fruit d’une convention signée entre le ministère de l’Enseignement supérieur et celui de l’Habitat et qui propose aux autorités de livrer des quotas de logements. Du reste, il a été décidé d’établir des pré-affectations pour le reste des logements en cours de réalisation, une fois que le chantier atteindra 40 %. Raison pour laquelle des démarches ont été entreprises avec le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme afin d’accélérer les travaux, d’une part, et de trouver des quotas de logements finis dans les wilayas qui ne disposent pas de foncier, limitrophes des universités, afin d’octroyer à chaque enseignant et chercheur un logement décent.

Concernant le dialogue social, Amarna a rappelé les directives du ministre, Tahar Hadjar, qui a récemment appelé les recteurs à faire preuve de diligence avec les syndicats pour mettre fin aux blocages dont l’université est souvent victime. Il y’a lieu de signaler que les membres du syndicat ont présenté au ministre une liste des établissements universitaires qui sont impliqués. S’agissant de la recherche scientifique qui est le pôle de l’édifice scientifique national, le SG du SNEU a souhaité l’engagement des pouvoirs publics à hisser l’université algérienne au rang qui doit être celui d’un édifice du savoir par excellence, et ce, pour répondre aux besoins croissants du développement national.

Dans ce sens, le syndicat demande le soutien de l’État dans le cadre d’aide aux recherches scientifiques innovantes. Pour ce qui est de l’arrêté n° 778 du 08 juillet 2017, fixant l’évaluation des activités scientifiques et pédagogiques des enseignants, le syndicat a applaudi l’idée de suivre les activités des enseignants chercheurs, comme il le considère une étape importante pour améliorer la qualité des œuvres scientifiques dans l’université algérienne afin de mettre l’accent sur la promotion et la valorisation de l’activité de recherche scientifique et de développement technologique dans le même secteur.

En outre, les membres du SNEU souhaitent organiser des réunions et des conférences entre les responsables du secteur de l’enseignement supérieur et la composante de la communauté universitaire pour permettre à chacun d’exprimer son avis en toute liberté, sachant que ce genre de rencontre permettra aux participants de d’évoquer toutes les questions qui les intéressent.

Enfin, Messaoud Amarna s’est félicité de la position du ministre qui a prouvé encore une fois que les portes de dialogues sont toujours ouvertes, la position du ministre réaffirme que les orientations données pour un service performant ainsi que les instructions à tous les responsables, tenus de veiller à améliorer le dialogue social avec toutes les organisations du secteur. Amarna a remercie également tous les responsables qui se sont montrés très compréhensifs.

Source Le Courrier d'Algérie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.