Ouverture officielle de la saison sportive scolaire 2017-2018: la FASC brille par son absence

L’ouverture officielle de la saison sportive scolaire 2017-2018 a été donnée par le premier responsable du secteur, El Hadi Ould Ali, jeudi au Lycée sportif national de Draria (Alger).

0 92

En présence de six fédérations sportives, et en l’absence de la Fédération du sport scolaire, (FASC), ce dernier a souligné le rôle important du Lycée sportif national, appelant ses responsables à faire encore des efforts. «Les pouvoirs publics accordent  beaucoup d’importance à cette infrastructure, véritable vivier du sport et de savoir.

C’est un lycée qui offre à la fois des opportunités d’enseignement et de formation sportive  de haut niveau», a déclaré Ould Ali dans son allocution d’ouverture.
«Nous avons enregistré l’année passée un remarquable taux de réussite au baccalauréat (64,39%) ici. Sur le plan sportif, les lycéens de l’établissement ont remporté lors des compétitions internationales 82 médailles dont 29 en or, ainsi que 103 médailles (60 en or) dans les compétitions nationales. Les chiffres parlent d’eux-mêmes», s’est félicité le ministre.

Slimane Mekhlouf : «La sélection  s’établit  par les fédérations sportives»

Pour le directeur du Lycée sportif, Slimane Mekhlouf, «le Lycée sportif de Draria encadre 355 élèves dont 142 nouveaux inscrits (43 filles et 99 garçons) au titre de l’année scolaire 2017-2018, dans 21 disciplines sportives. Notre objectif majeur est de permettre à nos élèves de bénéficier d’une formation sportive de qualité, sans négliger l’aspect éducatif et la bonne marche de leur cursus scolaire. Les cours sont programmés entre 8h00 et 15h00.

Les étudiants se consacrent en fin de journée à l’entraînement». Interrogé sur les critères d’entrée à l’établissement, il a assuré que «la sélection se faisait par les fédérations sportives qui connaissent parfaitement leur talent et chaque fédération sélectionne ses meilleurs éléments et on travaille en collaboration avec les instances fédérales pour les exigences d’excellence».

En revanche,  si l’ouverture  s’est faite  avec la présence de pas moins de six fédérations, dont celle, de l’escrime, du tir sportif, de l’haltérophilie ou encore de la gymnastique, du judo ou de la boxe, la plus prisée celle du sport scolaire ne s’est pas faite entendre, alors que tout repose sur cette fédération, laquelle semble en mesure d’étaler des informations sur le plan national ou international. Selon des sources crédibles, le premier responsable du sport scolaire, Abdelhafid Izem, n’a point été informé.
De l’autre côté, même, si le manque d’établissements scolaires et sportifs est criarde, Blida, Aïn Sefra (wilaya de Naâma)  et Oum El-Bouaghi, offrent toutefois, un moyen pour  des élèves d’un autre niveau moins élevé que celui de Draria, dans l’attente qu’ils soient admis à l’échelle supérieure.

Source Le Temps d'Algérie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.