Le Portail de l'Etudiant Algérien

Tlemcen: 3 jeunes filles candidates à la formation de patron de pêche à l’école de pêche de Ghazaouet

0 69

La rentrée de l’école de formation aux techniques de pêche et d’aquaculture (EPTPA) de Ghazaouet (60 km de Tlemcen) a été marquée par la candidature de trois jeunes filles à la formation de patron de pêche, a-t-on appris samedi du sous-directeur de cet établissement.

Cette formation de deux années et qui n’est plus le monopole des hommes, a été choisie par ces trois jeunes filles au titre de la rentrée de formation 2017/2018, a indiqué M. Flitti, rappelant que les cours théoriques et pratiques de l’établissement ont débuté le 10 octobre écoulé.

L’école assure aux jeunes agés entre 17 et 30 ans et ayant un niveau d’enseignement moyen ou secondaire, une formation dans les spécialités de l’aquaculture, des techniques de pêche et d’électro-motoriste.

Réalisée dans l’optique de développer les métiers de la pêche, celle-ci permet, également, aux jeunes stagiaires de décrocher leur permis de conduire des moteurs et devenir des marins-pêcheurs diplômés ayant les aptitudes nécessaires pour exercer ce métier, a-t-on expliqué.

Avec une capacité de 240 places pédagogiques, dont 140 en internat et la demi-pension pour l’ensemble des stagiaires, l’EFTPA de Ghazaouet qui relève du ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche assure, au total, une douzaine de formations dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture, a-t-on ajouté.

Il s’agit de formation à la demande, formation continue et formation de base, entre autres.
Il s’agit concrètement de l’obtention de diplômes d’officier mécanicien de 3ème degré, d’électromécanicien, capitaine côtier, technicien en aquaculture et technicien en pêche, notamment des formations variant entre une et deux années, a-t-on fait savoir.

Créée par décret exécutif le 11 janvier 2009, l’EFTPA assure, également, des stages de recyclage pour les professionnels du secteur, des classes spéciales pour la régularisation des marins pêcheurs, ainsi que des journées d’information et de vulgarisation pour la profession.

Pour mener à bien ses missions, elle est dotée de neuf classes pédagogiques, deux laboratoires, des ateliers de réparation des filets de pêche et de mécanique, et d’un simulateur de navigation d’embarcations.

Cette école vient combler le déficit relevé en matière de formation dans cette région côtière qui compte plus de 2.100 marins pêcheurs et professionnels dans les divers domaines de la pêche, a ajouté le même responsable expliquant que cette infrastructure constitue un outil pédagogique et technique pour améliorer les compétences des marins-pêcheurs en leur inculquant des techniques modernes de la pêche.

Source DK News

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.