Le Portail de l'Etudiant Algérien

Tlemcen: inauguration du Club de recherche d’emploi à l’université « Abou Bekr Belkaid »

0 69

Un Club de recherche d’emploi a été inauguré, ce lundi 30 octobre 2017, au second pôle universitaire « Abou Bekr Blakid » de Tlemcen par le wali, en présence d’une représentante du ministère de tutelle, du responsable du Bureau international du travail pour les pays du Maghreb, du Directeur général de l’Agence nationale de l’emploi et de la main d’oeuvre (ANEM) et du recteur de l’université.

Cette structure dédiée à l’accompagnement des nouveaux diplômés en quête d’un emploi est appelée à jouer un rôle prépondérant dans le domaine de l’employabilité de ces jeunes, a-t-on indiqué, faisant savoir qu’elle sera
gérée en partenariat avec les différents intervenants du projet de l’université au monde du travail.
Ainsi donc, après le bureau de liaison avec le monde économique, la maison de l’entreprenariat, un nouvel outil est venu aider les diplômés universitaires dans leurs recherches d’un poste d’emploi équivalant à leur formation.
Il s’agit là du deuxième Club créé, après celui de l’université de Bejaia, a-t-on rappelé, soulignant que les universités de Tlemcen, Bejaia et Biskra constituent les trois universités pilotes de ce projet.

Cette inauguration a coiffé une journée d’information consacrée au dit projet et organisée par l’université « Abou Bekr Belkaid » de Tlemcen, en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la
Recherche scientifique et l’Organisation mondiale du travail (OIT), à l’auditorium de la faculté de sciences de la nature et de la vie.

La présentation de ce projet, financé par la Grande Bretagne, a donné lieu à plusieurs interventions, dont celle de la représentante du ministère de tutelle qui a mis l’accent sur l’engagement du gouvernement algérien pour
le renforcement du domaine de l’emploi .

Le directeur général de l’ANEM, Mohamed Tahar Chaalal a signalé, qu’au 30 septembre écoulé, la demande nationale de l’emploi portait sur 1.009.722 inscrits. Sur ce chiffre 78 pour cent sont des primo demandeurs et 75 pour
cent sont des jeunes, a-t-il indiqué, faisant savoir que 254.000 placements ont été enregistrés durant cette même période.

Dans sa présentation du projet considéré, Roland Sarton, chef de projet au BIT a rappelé que 62 pour cent de la population algérienne est en âge de travailler, affirmant que chaque année 300.000 diplômés universitaires
entrent au marché du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.