Adrar : des étudiants réclament une enquête sur le décès d’un de leurs collègues à la cité universitaire

0 50

Des centaines d’étudiants ont déclenché dimanche 26 novembre 2017 à Adrar un mouvement de protestation pour réclamer l’ouverture d’une enquête sur le décès d’un étudiant à la cité universitaire d’Adrar.

Le défunt, S. Abdallah (22 ans), a succombé à de graves blessures suite à sa chute du 2ème étage, jeudi dernier, provoquée par l’effondrement du balcon sur lequel il se trouvait, d’un pavillon de la cité université 2.000 lits, a-t-on indiqué de sources hospitalières.
Il a été évacué aussitôt à l’hôpital d’Adrar et mis en soins intensifs, avant de rendre l’âme.

Les protestataires ont procédé au blocage des entrées de l’université d’Adrar, brandissant des banderoles et scandant des slogans appelant à l’ouverture d’une enquête pour élucider les circonstances de la mort d’un résidant universitaire.
Ils ont également soulevé une série d’insuffisances au niveau des £uvres universitaires, réclamant la mobilisation d’une ambulance et la promotion des prestations médicales au sein des cités universitaires.

Le directeur des £œuvres universitaires de la wilaya, Cherif Seddiki, a indiqué à l’APS que la cité universitaire, qui a été le théâtre du décès accidentel de l’étudiant, « n’est pas entièrement réceptionnée, certaines de ses structures étant en voie de réception ».
« L’Administration se réserve le droit d’ouvrir une enquête, avec le concours des services de la direction des équipements publics, pour déterminer les responsabilités dans cet accident », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.