Des milliers d’enseignants reprennent leurs postes de travail à Blida

0 19

Des milliers d’enseignants, en grève depuis le 26 novembre dernier, ont repris leurs postes de travail après réception des mises en demeure envoyées par le ministère de l’Education nationale, a indiqué l’inspecteur général du ministère, Nadjadi Messeguem, ajoutant qu’entre 500 et 600 enseignants de la wilaya de Blida
risquent la radiation.

Excluant l’hypothèse de l’année blanche, M. Messeguem, a précisé qu’environ 500 à 600 enseignants de la wilaya de Blida risquent la radiation.

Selon le même responsable, le ministère est en droit d’user de ce moyen légale pour mettre fin à ce mouvement de protestation, que la justice a déclaré « illégal », a-t-il rappelé, faisant appel à « la sagesse des
enseignants, afin d’éviter, a-t-il dit, la radiation ».

Tout en estimant que les élèves sont victimes et pris en otage par ce mouvement, M. Messeguem a assuré que « le ministère évitera l’année blanche et ces élèves iront aux examens scolaires dans de très bonnes conditions ».

Les grévistes de la wilaya de Tizi Ouzou ont, eux-aussi, été remplacés, a-t-il ajouté, précisant que des inspecteurs ont été réquisitionnés afin de suivre le travail de ces vacataires, à travers, entre autres, des visites aux enseignants en classe et la tenue des journées pédagogiques.

« Concernant les autres wilayas où les enseignants ont amorcé aussi la grève depuis le 30 janvier dernier, en solidarité avec ceux de Béjaïa et Blida, nous ne sommes pas inquiets puisque nous sommes à une semaine
d’arrêt seulement », a-t-il noté, relevant, néanmoins, qu’ »un dispositif a été mis en place si la situation venait à perdurer ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.