Université de Bouira : 12 étudiants sanctionnés pour deux ans

0 18

Lors de sa dernière réunion, le conseil de discipline de l’université Aki-Mohand-Oulhadj de Bouira a décidé d’une sanction de deux ans à l’encontre de douze étudiants, dont deux filles, mis en cause dans l’affaire de l’agression du doyen de la faculté des sciences économiques et sciences de gestion survenue le mois dernier.

Selon le journal Reporters citant une source proche de dossier, les membres du conseil chargé de cette affaire, qui avait défrayé la chronique, ont motivé cette décision par le fait que les chefs d’accusation portés à l’encontre des étudiants incriminés sont vérifiés.
D’autres ont même proposé la radiation à vie du campus. Le doyen de la faculté des sciences avait été séquestré durant des heures par un groupe de personnes dans son bureau avant qu’il décide de se jeter depuis son bureau situé au 2e étage.

Evacué en urgence vers l’hôpital Mohamed-Boudiaf de Bouira, la victime s’en est sortie avec plusieurs fractures qui lui ont valu une incapacité de travail de trois mois. Le doyen a également déposé plainte et l’enquête est toujours en cours. Le dossier sera remis à la justice a indiqué une source policière.

Par ailleurs, d’autres scènes de violence ont été aussi enregistrées au niveau de l’université de Bouira, où les étudiants et le personnel ne cessent de dénoncer la dégradation des conditions de travail. Mercredi dernier, un agent de sécurité a failli perdre la vie après que des individus l’aient sauvagement agressé à l’intérieur du campus.
Selon des sources, l’agent, qui a refusé l’accès à ces personnes, se trouve toujours à l’hôpital.
Enfin, une enquête a été ouverte par les services de police.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.