Classement QS Quacquarelli Symonds : les 10 meilleures villes étudiantes au monde

0 76

Il s’est avéré que Londres est pour la première fois la meilleure ville étudiante du monde. Et la remarque la plus importante est de constater qu’aucune ville américaine ne fait partie du Top 10.

Ainsi, la cinquième édition du classement QS Best Student Cities, publiée au début du mois en cours par l’analyste QS Quacquarelli Symonds, montre que la ville canadienne Montréal a perdu son poste de leader au profit de Londres.

L’explication de ce « saut » de de Londres de la 3eme à la première place est dû essentiellement à la recherche des étudiants qui, interrogés sur la qualité de leurs expériences dans une ville, et leur volonté d’y rester après avoir obtenu leur diplôme ont donc favorisé Londres.

M. Ben Sowter, directeur de recherche à QS, a déclaré que « Le classement de 2018 souligne la qualité durable de l’expérience étudiante de Londres, bénéficiant des excellentes perspectives d’emploi, a plus d’universités de classe mondiale que toute autre ville et des styles de vie enviables. Ces facteurs font en sorte que la capitale demeure une excellente ville à étudier malgré des coûts extrêmement élevés – comme en témoignent les réponses de plus de 50 000 étudiants ayant participé à l’enquête QS » a-t-il conclu.

D’autre part, Paris chute de la 2 ème à la 5ème position, et les 4 autres villes classées chutent également, preuve de la baisse de l’attrait pour les villes françaises comme destination d’études.
D’au autre côté, on notera l’historique deuxième position de Tokyo qui enregsitre sa plus haute positon jamais atteinte.

Melbourne est passé de la 5ème place à la 3 ème place. L’Allemagne et l’Australie ont toutes deux gagné deux places dans le top dix.
Zurich fait désormais partie du Top 10 en étant 8eme puisqu’elle saute 5 places de plus qu’avant.
Enfin, à noter donc les villes américaines voient leurs évaluations diminuer
pour le métrique «  »Accessibilité et en termes d’abordabilité et d’activités des employeurs et surtout de par la composition des étudiants. La première ville américaine est Boston à la 13ème place, qui chute de 5 positions.

Méthodologie
QS utilise six groupes d’indicateurs pour compiler les classements. Chaque indicateur analyse un aspect différent des soins pris au profit des futurs étudiants.
1. Classement: Ma ville future offre-t-elle un large éventail d’institutions bien classées ?
2. Mixité et Diversité Etudiante »: Est-ce que les étudiants sont bien représentés parmi la population de la ville? Les étudiants internationaux sont-ils bien représentés parmi la population étudiante ? Est-ce que la ville est bien notée par rapport à la tolérance et à l’inclusion.
3. Attractivité:
Aimerais-je habiter et étudier dans cette ville? Est-ce que d’autres participants ont aussi exprimé leur désir d’étudier dans cette ville? Est-ce que cette ville est propre, exempte de corruption et sûre?
4. Dynamique de l’Emploi : est-ce que l’économie de cette ville est assez dynamique pour y envisager un emploi après l’obtention de mon diplôme? Y-a t-il un faible taux de chômage? Est-ce que les employeurs recherchent fortement des diplômés des universités de cette ville?
5. Accessibilité: puis-je me permettre financièrement d’étudier dans cette ville?
6. Perception des Etudiants: peut-être le plus important, est-ce que les étudiants profitent de leurs expériences dans cette ville? Combien de participants expriment leurs désirs d’y rester après obtention de leur diplôme ? Sont-ils pressés d’en partir?

Le top 10 :
1. Londres
2. Tokyo
3. Melbourne
4. Montréal
5. Paris
6. Munich
7. Berlin
8. Zurich
9. Sydney
10.Seoul

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.