USA: le président de l’université USC démissionne après un scandale impliquant un gynécologue

0 43

Le président de l’université californienne USC a accepté de démissionner après les révélations la semaine dernière sur un ancien gynécologue du campus accusé d’avoir abusé sexuellement des étudiantes pendant plus de 25 ans.

L’université est accusée d’avoir ignoré des plaintes multiples de jeunes femmes remontant jusqu’au début des années 90, et fait déjà l’objet d’au moins trois plaintes en nom collectif et deux autres plaintes individuelles.

« Aujourd’hui, le président Nikias et le comité exécutif du Conseil d’Administration (CA) se sont mis d’accord pour commencer une transition progressive et la sélection d’un nouveau président », a écrit vendredi dans une lettre aux membres de l’université Rick Caruso, président du CA.

Le CA avait d’abord apporté son soutien à M. Nikias après les révélations sur le gynécologue George Tyndall, accusé d’avoir pénétré avec ses doigts voire sa main entière le vagin de ses patientes sans raison médicale. Il leur aurait fait des commentaires lubriques sur leur corps et leurs organes génitaux, et à certaines patientes des remarques racistes et homophobes, entre autres accusations.

Face à la pression ces derniers jours, notamment avec un vote des professeurs d’USC demandant son départ, le CA a changé d’avis et M. Nikias a accepté de quitter ses fonctions. Il était en poste depuis 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.