BAC: Fin des épreuves de la session 2017-2018

0 217

L’examen du baccalauréat, session juin 2018, a pris fin dans l’après-midi de ce lundi 25 juin 2018 après cinq jours d’épreuves marquées par une bonne organisation et des mesures strictes pour empêcher les tentatives de fraude et tout facteur de nature à perturber un déroulement serein et sécurisé de cet examen.

Ainsi, 202 candidats à ces épreuves ont été exclus au niveau national pour cause de retard non justifié durant les trois premiers jours de l’examen, alors que 353 cas de triche ont été enregistrés, dont 83% concernaient des candidats libres, a fait savoir le ministère de l’Education nationale.

En prévision du baccalauréat, le gouvernement avait adopté un plan visant la sécurisation des lieux d’examen, la réhabilitation du siège régional de l’Office national des examens et concours (ONEC) à Alger et la réduction des centres de conservation des sujets d’examen, ainsi que l’installation d’appareils de brouillage et de caméras de surveillance et d’enregistrement au niveau des centres d’impression des sujets du baccalauréat et ceux de conservation, outre l’interdiction d’entrée des véhicules aux centres d’examen.

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, avait donné mercredi dernier le coup d’envoi des épreuves du baccalauréat depuis les wilayas de Tébessa et Khenchela.

La ministre avait assisté à l’ouverture des plis de l’épreuve de la langue arabe de la filière lettres et langues étrangères au même centre d’examen.

Dans une conférence de presse, Mme Benghabrit avait estimé que l’épreuve s’était déroulée dans d' »excellentes conditions à l’échelle nationale ».

S’agissant des coupures de l’internet, la première responsable du secteur a considéré que cette mesure constituait « une solution temporaire » en attendant des « solutions définitives aux fuites et à la fraude », estimant que ces coupures n’affecteraient par les entreprises économiques informées à l’avance des périodes de coupure.

Evoquant les fuites intervenues en rapport avec le sujet de l’épreuve de langue arabe sur le réseau social Facebook, la ministre avait affirmé que « des sanctions seront prises » par la commission interministérielle présidée par le ministère de la Justice à l’encontre des responsables de ces fuites.

« Le sujet a été publié sur des pages Facebook après le retour de la connexion internet », avait précisé la ministre.

Plus de 700.000 candidats et candidates étaient convoqués le 20 juin pour passer les épreuves du baccalauréat, dont les résultats seront annoncés à la mi-juillet.

D’après les données fournies par le ministère de l’Education, le nombre global d’élèves concernés par le baccalauréat cette année était de 709.448, dont 40% de candidats libres.

Le nombre des candidats aux besoins spécifiques avoisinait les 400, soit 216 non-voyants et 169 handicapés moteurs. 849 candidats de nationalités trangères ont également passé l’examen.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.