Etudier en Espagne

0 790

Si vous voulez choisir d’étudier en Espagne il faut savoir qu’il existe trois genres d’universités dans ce pays européen: publique, privée et religieuse.
Ces universités délivrent les mêmes diplômes. La seule différence qui les caractérisent entre elles, est le coût financier des études proposées.

Le système universitaire:
Le système universitaire espagnol est basé sur la réforme LMD. Le premier niveau d’études du pays est le Grado qui s’obtient en 4 ans. Ensuite, il y a le Master , en 1 ou 2 ans selon la spécialité que vous choisirez, et enfin le Doctorado qui s’obtient en 3 ou 4 ans.
Il est important de signaler, au passage que l’État prend en charge une partie des droits de scolarité des étudiants inscrits dans les universités publiques alors qu’il n’y a aucune prise en charge pour les étudiants des universités privées et religieuses.

Les inscriptions à l’université :
Les étudiants qui souhaitent s’inscrire en première année de Grado doivent remplir les conditions d’accès à l’enseignement supérieur dans leur pays d’origine (le baccalauréat) pour être exemptés de l’examen d’accès à l’université en Espagne ( selectividad ou prueba de acceso a la universidad). Ils devront en parallèle demander la credencial academica auprès de l’ Universidad Nacional de Educación a Distancia (UNED) pour valider leur inscription.
Les étudiants qui souhaitent s’inscrire en master (2e cycle) ou en doctorat (3e cycle) devront effectuer leur demande d’admission directement auprès de l’université qui les intéresse car il n’y a pas de système d’équivalence automatique. Pour avoir accès au master, il vous faudra obtenir 240 ECTS (master 1), et pour le doctorat 60 ECTC supplémentaires au minimum (master 2).

Les coûts d’inscription :
L’inscription en public varie en fonction des cursus. Dans le public, les prix varient entre 535 et 1 280 € pour une année académique (grado).
Tandis que dans le privé, les frais peuvent être multipliés par dix : entre 5 335 et 12 805 € par année académique !
Quant au coût de l’année académique en master, il varie entre 995 et 1 920 €.
Pour plus d’informations sur le système d’enseignement supérieur espagnol, consultez les sites suivants :
– le ministère de l’Education : http://www.mecd.gob.es/portada-mecd/
– le réseau des universités espagnoles : http://www.universia.es/
– l’ambassade d’Espagne en Algérie et sa rubrique « Étudier en Espagne » : http://www.exteriores.gob.es/Embajadas/ARGEL/fr/InformacionParaExtranjeros/Paginas/Estudiar.aspx

Équivalences de diplômes :
Comment obtenir cette équivalence de façon reconnue ?
En dehors des accords bilatéraux entre certains, le cas par cas est favorisé dans la plupart des pays. Ce qui veut dire que chaque université ou chaque école décide des possibilités de poursuite d’études avec votre diplôme, en fonction de son intitulé, mais surtout au regard de l’établissement où vous l’avez obtenu et du travail qu’il vous a fallu fournir pour l’acquérir. C’est pourquoi de nombreux pays étrangers demandent une description très précise de ce que vous avez fait au cours de l’année, voire une preuve d’équivalence.
Pour ne pas avoir de mauvaises surprises et connaître les différentes possibilités qui s’offrent à vous, le réseau ENIC-NARIC répond à vos questions. Cet organisme européen, en relation avec de nombreux États partenaires dans le monde, est spécialisé dans la définition des équivalences.
Ce centre est le seul habilité à délivrer les attestations de diplômes obtenus dans un pays étranger. Les informations sur ce centre d’information peuvent être consultées en Français sur le site CIEP que voici : http://www.ciep.fr/enic-naric-france

La langue espagnole :
Pour savoir si votre niveau de langue est suffisant, vous pouvez passer le DELE (« diplôme d’espagnol comme langue étrangère »). À noter que son obtention n’est pas obligatoire pour intégrer une université espagnole, puisque la plupart d’entre elles proposent leur propre test.
Cependant, dans certaines facs, attester d’un niveau intermédiaire ou supérieur au diplôme du DELE vous dispensera de tout autre examen. Il existe trois niveaux de diplôme : initial, intermédiaire, supérieur. En Algérie l’Institut Cervantes qui délivre le diplôme au nom du ministère espagnol de l’Éducation et de la Science.
Petit détail qui a son importance, plusieurs langues officielles ont cours en Espagne.
Vous trouverez plus d’information sur son déroulement sur http://www.dele.org/french/

Visa :
Pour partir étudier en Espagne vous n’aurez pas besoin d’un visa.

Comment partir ?
Vous avez le choix entre deux options pour étudier en Espagne : avec ou sans programme d’échange.
En échange. Les étudiants français partent généralement avec le programme européen Erasmus +. Cela permet de réduire considérablement les complications administratives et surtout de bénéficier d’une bourse d’une centaine d’euros environ par mois, qui pourra venir compléter d’autres aides financières éventuelles (prêts nationaux, par exemple).

En solo : vous pouvez choisir de faire la totalité ou une partie de votre cursus universitaire en Espagne, seul, sans bénéficier d’un programme d’échange. Là vous serez obligé de trouver votre université, le logement, le financement de votre séjour…

Choisir son université:

Chaque année, le quotidien El Pais publie une étude sur les universités espagnoles. Destinée à guider les étudiants dans leurs choix d’orientation et surtout dans le choix de leur université d’accueil, cette analyse prend en compte de nombreux critères concernant la demande universitaire, les ressources humaines et physiques des facultés, les programmes d’études, les résultats obtenus par les étudiants les années précédentes, etc.

Hébergement :
Le coût de la vie est très abordable en Espagne, sauf pour ce qui est du logement.
La colocation (piso a compartir) est souvent l’alternative la plus économique (entre 100 et 400 € en fonction de la ville) et la plus pratiquée. Les étudiants peuvent aussi choisir de vivre en résidences universitaires situées sur les campus, les colegios mayores.
La location d’une chambre est variable et peut tout de même aller jusqu’à plus de 800 euros par mois. Ce prix inclut généralement les repas et parfois le ménage de la chambre, un service de lessive et de repassage. Certaines résidences universitaires (residencias universitarias), situées à proximité des campus, offrent des chambres à des tarifs plus avantageux mais pas autant de services. Pour obtenir leurs coordonnées, adressez-vous au servicio de alojamiento, le service de logement de l’université que vous avez choisie. Comptez environ 400 € tout compris pour un hébergement en famille.

Trouver un job ou un stage en Espagne

En Espagne, il existe un certain nombre d’opportunités de jobs et de stages rémunérés qui permettent à bon nombre d’étudiants d’arrondir les fins de mois. Sachez qu’un stage ou un emploi dans un pays européen peut toujours être organiser via le programme Erasmus +

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.