Un petit robot japonais avec de vrais muscles

0 57

Des scientifiques japonais ont créé un petit robot «biohybride» avec un tissu musculaire de rat et une carcasse en métal et en plastique. Il simule le mouvement du doigt humain, ce qui lui permet de déplacer de petits objets.

Uaux vrais muscles a été développé par des ingénieurs de l’Université de Tokyo. Ils ont fabriqué un véritable tissu musculaire en utilisant des myoblastes — des cellules souches de rats, qu’ils ont fixé sur le squelette du robot.

Les muscles rétrécissent lorsqu’un courant électrique leur est appliqué. Pour imiter le travail des vrais muscles humains, les ingénieurs ont reproduit une paire des muscles — un agoniste et un antagoniste. Ainsi, lorsque l’un des muscles se contracte, l’autre se détend.

L’articulation du robot biohybride peut se plier à presque 90 degrés, ce qui lui permet d’effectuer des mouvements assez complexes, comme soulever et déplacer de petits objets.

Néanmoins, le tissu musculaire a certaines limites: par exemple, l’appareil ne peut fonctionner que dans l’eau, car avec un mouvement constant, le muscle s’use rapidement. Actuellement, la durée de vie du muscle du robot ne dépasse pas une semaine.

Cette nouvelle technologie pourrait avoir une grande importance pour la médecine, puisqu’elle devrait, d’après ses concepteurs, permettre d’améliorer la transplantation d’organes ou l’ajout de prothèses.

L’Institut des sciences industrielles de l’Université de Tokyo est un institut qui effectue des recherches dans presque tous les domaines des disciplines de l’ingénierie, situé sur le campus Komaba dans la capitale japonaise. L’Institut des sciences industrielles est l’une des plus grandes institutions de recherche rattachées à l’Université de Tokyo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.