Début des inscriptions des bacheliers ce jeudi 26 juillet 2018 : plus de 3.500 inscrits depuis l’ouverture de la plateforme

0 4 344

En marge du coup d’envoi des préinscriptions universitaires pour les nouveaux lauréats du Bac, lancé depuis l’Université d’Alger 2 de Bouzareah, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar a fait savoir, à Alger, que plus de 3.500 bacheliers se sont inscrits dès les premières heures du lancement de la plateforme consacrée aux préinscriptions.

Le ministre a indiqué que les universités algériennes ont mobilisé l’ensemble de leurs responsables et agents spécialisés, en vue de prêter main forte aux nouveaux étudiants dans leurs préinscriptions et leur prodiguer les conseils indispensables à leur choix.

A ce titre, le ministre a fait savoir que 65.000 étudiants ont accédé la plateforme consacrée à cette opération, et ce, depuis son ouverture dans la matinée de mercredi 26 juillet 2018 jusqu’à 11h, à travers tout le pays, tandis que plus de 3.500 étudiants s’y étaient inscrits.

M. Hadjar a précisé que le ministère avait retenu les quatre premiers voeux décidés l’année dernière pour les préinscriptions et avait orienté les nouveaux étudiants, à condition qu’un vœu porte sur une branche de la formation du système LMD.

Il a, en outre, affirmé qu’en cas de rejet de ses choix, l’étudiant a le droit de s’inscrire de nouveau tout en disposant de quatre autres choix, car, a-t-il expliqué, la phase des recours qui stressait l’étudiant « a été annulée ».

Dans le même contexte, le ministre a précisé que les nouveaux étudiants ne sont pas obligés de se déplacer vers les universités pour s’y inscrire, mais peuvent seulement télécharger l’application.

Toutes les conditions réunies pour accueillir les nouveaux étudiants
M. Hadjar a rassuré les nouveaux bacheliers que toutes les mesures nécessaires ont été prises pour les accueillir au niveau des établissent éducatifs », ajoutant que « le nombre de sièges pédagogiques augmentera à 1.452.000 sièges avec la réception de plus de 71.000 nouveaux sièges, ce qui permettra d’accueillir près de 1.750.000 étudiants ».

Concernant les capacités d’hébergement et de restauration, le ministre a annoncé la réception « de 45.500 nouveaux lits pour augmenter les capacités d’hébergement à 629.500 lits, et de 6 restaurants centraux ».

Outre l’élargissement de l’inscription via le programme « Progress » pour bénéficier de la bourse et du transport, M. Hadjar a souligné, par ailleurs, qu’il a été procédé à l’élargissement de l’utilisation de ce programme dans l’opération d’inscription au master qui avait débutée le 28 juin dernier et restera ouverte durant le mois de septembre prochain comme deuxième chance afin de permettre aux étudiants de s’inscrire, s’étendant dans une prochaine étape pour s’inscrire au Doctorat.

Le ministre a indiqué que le nombre d’étudiants atteindra lors de la prochaine rentrée universitaire environ 1.740.000 étudiants qui seront encadrés par 59.217 enseignants chercheurs, ajoutant qu’environ 3000 nouveaux enseignants seront recrutés.

Lors des 4 dernières années, 1600 bourses d’une durée de 18 mois chacune ont été consacrées dans le cadre du programme national exceptionnel ayant pour objectif de renforcer les capacités d’encadrement qualitatif et d’améliorer les compétences.

La période des préinscriptions et inscriptions du 26 juillet au 16 septembre
Selon le calendrier établi par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, la période des préinscriptions et inscriptions définitives des nouveaux bacheliers au titre de l’année universitaire 2018-2019 s’étalera du 26 juillet au 16 septembre 2018.

La période des préinscriptions et inscriptions définitives se déroulera en 4 phases, la première phase étant prévue du 26 juillet au 7 août et sera consacrée à l’exploitation des résultats du BAC et la détermination des moyennes nationales minimales pour participer au classement dans certaines filières.

Cette première phase comprend la période des préinscriptions du 26 au 28 juillet, la période de confirmation des préinscriptions du 29 au 30 juillet, celle du traitement des vœux du 31 juillet au 7 août et la proclamation des résultats des affectations le 7 août au soir.

En parallèle, le ministère de tutelle organisera des Portes ouvertes au niveau des établissements d’enseignement supérieur du 24 au 30 juillet.

Pour ce qui est de la deuxième phase (8-16 août), elle comprend 3 périodes, à savoir celle des confirmations, des réorientations, des tests et des entretiens pour les filières concernées du 8 au 12 août, l’ouverture du portail « hébergement » étant du 8 au 15 août.

Au cours de cette deuxième phase, il est prévu un second traitement en cas d’échec aux tests, entretiens et demandes de réorientation et ce, du 13 au 15 août au matin, alors que la proclamation des résultats des affectations est prévue pour le 16 du même mois.

La troisième phase concerne les inscriptions définitives et s’étalera du 2 au 6 septembre selon le calendrier établi du ministère de l’Enseignement supérieur. Enfin la 4ème et dernière phase sera consacrée au traitement des cas particuliers par les établissements de l’Enseignement supérieur du 2 au 16 septembre et concernera les cas exceptionnels et la réouverture du portail hébergement, bourse et transport.

Le ministère a ainsi précisé que la date limite du 16 août 2018 clôturera définitivement les inscriptions au titre de l’année universitaire 2018-2019.

A rappeler que le taux de réussite à l’examen du baccalauréat 2018 est de 55,88%, en légère baisse par rapport à 2017 où il était de 56,07%. Le nombre global d’élèves qui ont passé l’examen de baccalauréat pour la session 2018 est de 709.448, dont 40% de candidats libres.

La filière des mathématiques est celle qui a le meilleur taux de réussite (78,61%) », suivie des sciences expérimentales avec un taux de 59,40%, puis des langues étrangères avec 56,06% et lettres et philosophie (48,63 %) et enfin la filière gestion-économie qui enregistre le taux le plus bas, avec 47,18% de réussite.

Selon les chiffres de la ministre, 65,29% des bacheliers sont des filles contre 34,71 pour les garçons cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.