Les bourses seront accordées à tous les étudiants

0 1 587

« Nous envisageons de supprimer l’extrait de rôle délivré par les services des impôts ainsi que le relevé des émoluments des parents dans les dossiers de bourse des étudiants de manière à octroyer à chaque étudiant une bourse, indépendamment de la situation matérielle et financière de ses parents », a indiqué le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, lors d’une réunion avec des associations estudiantines agréées.

Pour le ministre « La bourse est destinée aux étudiants et non aux parents d’où notre intention de supprimer à l’avenir l’extrait de rôle dans le dossier de bourse », a-t-il expliqué.

Le ministre a précisé que cette réunion a été réservée aux associations estudiantines agréées en attendant de tenir des réunions similaires avec les enseignants, puis les travailleurs du secteur.

« Ce genre de réunion nous permet d’établir un bilan d’évaluation de la rentrée universitaire tant au niveau pédagogique et inscriptions que des œuvres sociales dans le but de relever des carences ou les dysfonctionnements à corriger », a-t-il dit, avant d’ajouter que « c’est aussi l’occasion d’écouter les doléances et les remarques des représentants des étudiants et d’évoquer les programmes pédagogique tracés pour l’année prochaine ».

D’autre part, le ministre a rappelé aux associations estudiantines que l’année 2019 est une « année spéciale compte tenu des échéances » qui attendent le pays, leur demandant de faire montre de « plus de conscience et de lucidité en matière d’encadrement de la vie estudiantine ».

« C’est une échéance importante d’où votre responsabilité en tant que citoyens et en tant qu’élite du pays afin de préparer l’atmosphère pour que cette échéance se déroule dans le calme, la sérénité et dans un esprit de responsabilité », a ajouté le ministre lors de cette réunion qui s’est poursuivie à huis clos avec 8 associations estudiantines.

S’exprimant sur les inscriptions des nouveaux bacheliers, il a fait observer que le niveau des moyennes obtenues à l’examen du bac est assez élevé cette année, ce qui explique l’amélioration du choix pour plusieurs étudiants, a conclu le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.