Le romancier chinois Mo Yan décoré de la Médaille de l’Ordre du mérite national « Athir »

0 661

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia a décoré, ce lundi 30 octobre 2018 à Alger, l’homme de lettres chinois Mo Yan de la Médaille de l’Ordre du mérite national « Athir », que lui a décerné le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en hommage à sa personne et à la culture chinoise.

Décidée par le Chef de l’Etat à l’occasion du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatique entre l’Algérie et la Chine, cette distinction a été remise au Prix Nobel de littérature 2012 dans le cadre de la 23e édition du Salon international du livre d’Alger (SILA).

M. Mo Yan a exprimé sa joie « immense » pour cette distinction, d’autant qu’elle intervient, a-t-il dit, dans le cadre du 60e anniversaire de l’établissement des relations algéro-chinoises.

A cette occasion, M. Ouyahia a déclaré que « le président de la République, Abdelaziz Bouteflika qui a donné, en compagnie de ses homologues chinois, de solides bases à la coopération entre les deux pays, conforte aujourd’hui ces fondements par un nouveau jalon culturel et populaire à travers la distinction de M. Mo Yan ».

Pour le ministre de la Culture, Azeddine Mihoubi, « la distinction de M. Mo Yan est l’expression même de la coopération complémentaire entre l’Algérie et la République de Chine dans différents domaines culturel, politique et économique », ajoutant que « l’Algérie confirme, par cette distinction, cette coopération dans son volet culturel » et se félicitant des relations bilatérales, qui ont atteint aujourd’hui, a-t-il dit, « leur plus haut niveau ».

Pour sa part, le vice-ministre chinois, Liang Yanshun, a exprimé, au nom de l’instance nationale chinoise de l’information et des délégations participantes au SILA 2018, ses « vifs remerciements » à l’Algérie pour l’hommage rendu à l’écrivain chinois, plaidant pour une « plus grande activation » des passerelles de la coopération littéraire et artistique entre les deux pays.

Né en 1955 au nord-est de la Chine, Mo Yan est l’un des plus éminents écrivains chinois contemporains avec à son actif plus de 80 œuvres littéraires entre contes, nouvelles et romans, dont les plus célèbres sont « Le clan du sorgho rouge », « Le bébé aux cheveux d’or » et « Chien blanc et balançoire ».

Invitée d’honneur du 23e SILA, la Chine participe avec une délégation forte de plus de 150 écrivains et éditeurs proposant au public 2500 titres et plus de 7500 livres traduits vers l’arabe et le français.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.