UMMTO de Tizi-Ouzou-unité algéro-indienne « Mahindra : signature d’une convention de formaiton et de recrutement

0 452

L’Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou (UMMTO) et une unité privée algéro-indienne de montage de tracteurs agricoles « Mahindra », ont signé jeudi 18 octobre 2018, une convention pour la formation et le recrutement.

Cette convention entre dans le cadre des objectifs tracés par Mahindra, qui prévoit la réalisation d’une école de formation professionnelle pour que l’entreprise puisse disposer d’un personnel qualifié et qui va dispenser des cours de perfectionnement au personnel des utilisateurs des produits de la société, a affirmé le PDG de cette entité industrielle, Lahlou Azouaou .

« Notre entreprise a la ferme volonté de partager son expérience et ses connaissances dans le domaine industriel, avec l’université Mouloud Mammeri. Nous souhaitons que cette institution d’enseignement supérieur puisse nous porter assistance dans la mise en place de nouvelles techniques », a-t-il dit.

« Mahindra-Tizi-Ouzou s’est engagé a recruté les majors de promo de l’université de Tizi-Ouzou, qui forme des ingénieurs en informatique, automatique, électromécanique et autres spécialités. Autant de diplômes qui répondent à la demande de recrutement de cette usine », a indiqué M. Tessa, appelant les étudiants à se consacrer pleinement à leurs études et ambitionner d’être les meilleurs.

Le recteur de l’UMMTO, Ahmed Tessa, a expliqué, pour sa part, en présence du Wali Abdelhakim Chater, qu’au titre de cette convention, son université allait assurer des formations au profit du personnel de l’usine Mahindra de Tizi-Ouzou ainsi que son accompagnement par notamment la réalisation d’expertises.

« Nos 60.000 étudiants, 2.200 enseignants et 1.200 chercheurs ont des projets de recherche qui auront un impact certain sur le développement local », a ajouté le recteur.

A noter que l’usine entrera en exploitation aussitôt  »l’autorisation des autorités concernées d’importation de la matière première délivrée ».

Enfin son PDG, prévoit la création de 225 postes d’emplois directs à l’horizon 2018/2019, puis 520 postes de travail directs et 500 indirects à l’horizon 2020, et 700 postes directs et 200 autres indirects à l’horizon 2021/2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.