Universités : les étudiants algériens parmi les plus nombreux en France

0 2 016

30.521 étudiants algériens poursuivent leurs études en France contre 26.116 en 2017, a indiqué Campus France vendredi 12 octobre 2018.
Ce chiffre montre donc que les étudiants Algériens sont parmi les plus nombreux à étudier en France.

Dans le nouveau classement, l’Algérie occupe la 2e place derrière le Maroc (39.855) mais devant la Chine (30.071) pour un total de 343.400 étudiants étrangers ayant choisi la France pour suivre des études pour l’année universitaire 2017-2018.

L’année dernière l’Algérie occupait le 3e rang après le Maroc et la Chine avec +10 % en évolution des effectifs de 2011 à 2016.

Dans le nouveau classement, elle passe au 2e rang derrière le Maroc (39.855) et devance la Chine (30.071) pour un total de 343.400 étudiants étrangers ayant choisi la France pour suivre des études pour l’année universitaire 2017-2018. Les étudiants tunisiens sont à la 5e place avec un nombre de 39.855.

Et toujours selon les chiffres de Campus France, l’attractivité de la France auprès des étudiants étrangers pour cette année universitaire a enregistré une hausse de 4,5 % par rapport à la précédente.

D’autre part, les données de Campus France indiquent également que les étudiants africains sont de plus en plus nombreux en France, dont l’une des raisons reste la langue.

Campus France précise par ailleurs que près de 70 % des étudiants étrangers choisissent leur cursus une fois arrivés en France et 49 % d’entre eux optent pour la licence, 41 % pour le master et 10 % sont inscrits pour le doctorat.

Campus France relève dans son document que ces étudiants choisissent généralement en premier lieu les filières sciences et médecine (37 %), les lettres, langues et sciences humaines et sociales (32 %), l’économie et la gestion (20 %) et, en dernier lieu, le droit et les sciences politiques (12 %).

Enfin, il est utile de savoir que les pays qui reçoivent le plus d’étudiants étrangers restent les Etats-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni.

, rappelle-t-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.