Rentrée universitaire 2021/2022: lancement des premières promotions Mathématiques et intelligence artificielle

L’inauguration des Ecoles nationales supérieures des mathématiques et de l’intelligence artificielle est prévue au cours de la nouvelle année universitaire 2021/2022 , a indiqué le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique secteur, Abdelbaki Benziane.

17

Rentrée universitaire 2021/2022: lancement des premières promotions Mathématiques et intelligence artificielle

L’inauguration des Ecoles nationales supérieures des mathématiques et de l’intelligence artificielle devant accueillir les premières promotions composées de 200 étudiants chacune, est prévue au cours de la nouvelle année universitaire 2021/2022.
C’est justement ce qu’a indiqué le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique secteur, Abdelbaki Benziane.

En effet, dans un entretien accordé à l’APS, le ministre a fait état d’une forte demande des nouveaux bacheliers sur ces deux Ecoles situées à Sidi Abdellah, précisant que « plus de 8000 demandes sur l’Ecole de l’intelligence artificielle et 1000 demandes sur l’Ecole nationale supérieure des mathématiques ont été enregistrées, sachant que les deux écoles proposent 200 places pédagogiques.

La capacité de ces deux écoles s’élève à 1000 places pédagogiques pour chacune, en comptabilisant le total des étudiants durant les cinq prochaines années, a expliqué le ministre, précisant que sur cette base que le nombre des étudiants pour chacune des écoles a été limité à 200 étudiants pour cette année.

Concernant l’encadrement, M. Benziane a cité la formation « d’une équipe complète regroupant des compétences scientifiques issues de différents établissements universitaires à travers le pays, chargées de la mission d’élaborer des programmes de formation susceptibles d’assurer un niveau d’enseignement exceptionnel, la capacité d’encadrement étant fixée à dix étudiants pour chaque enseignant ».

« La liste des enseignants chercheurs a également été élaborée à 95% dans les différentes filières et spécialités y afférentes, les cours devant être assurés en arabe, en français et en anglais », a soutenu le ministre, soulignant la sollicitation de compétences nationales établies à l’étranger pour participer à l’enseignement, voire à la formation à distance ou en présentiel en cas d’amélioration des conditions sanitaires ».

Rappel
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait approuvé en avril dernier la création de l’Ecole nationale supérieure des mathématiques et de l’Ecole nationale supérieure de l’intelligence artificielle, soulignant la nécessité de « réunir toutes les conditions pédagogiques et de service pour encourager les inscrits des deux écoles et leur accorder toutes les incitations nécessaires pour développer le niveau d’apprentissage scientifique et faciliter leur intégration professionnelle plus tard ».

Le Président de la République avait mis l’accent également sur la l’impératif de « trouver les mécanismes juridiques pour encadrer les diplômés de ces écoles et lutter contre le phénomène de fuite des cerveaux » et de « conduire l’Algérie vers une formation poussée dans le domaine des sciences, toutes spécialités confondues, tout en encourageant l’échange d’expériences dans le domaine de la formation avec nos partenaires étrangers ».

 

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.