Langue des signes: formation de 70 fonctionnaires à Blida

Près de 70 fonctionnaires dans le secteur public à Blida, ont bénéficié de sessions de formation dans la langue des signes, à l’école des malentendants de Ben Achour, en vue d’apprendre à mieux communiquer avec les personnes atteintes de cet handicap.

20

Langue des signes: formation de 70 fonctionnaires à Blida

Près de 70 fonctionnaires dans le secteur public à Blida, ont bénéficié de sessions de formation dans la langue des signes, à l’école des malentendants de Ben Achour, en vue d’apprendre à mieux communiquer avec les personnes atteintes de cet handicap, a-t-on appris auprès du directeur de cet établissement.

Il s’agit de 70 fonctionnaires, dont 45 relevant du corps de la sécurité nationale et 13 de la direction de l’emploi et de l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE), qui ont bénéficié de sessions de formation dans la langue des signes, pour apprendre à mieux communiquer avec cette catégorie, a indiqué à l’APS, Youcef Khider à la veille de la célébration de la Journée internationale des langues des signes (23 septembre).

Il a fait part de la programmation d’une autre session au profit du corps de la sûreté nationale, qui, a-t-il dit, « accorde une grande importance à la formation de ses employés dans la langue des signes, au regard de la nature de leur travail qui les contraint, quotidiennement, à communiquer avec toutes les catégories de la société ».

Ces sessions, d’une durée de trois à six mois, sont généralement programmées à la demande des services concernés désirant former leurs employés dans la langue des signes, a-t-il ajouté.

« Les agents de police affectés à la réception ont bénéficié de sessions de formation dans la langue des signes, pour apprendre à mieux communiquer avec cette catégorie de citoyens et à mieux les orienter », a indiqué le chargé de la communication à la sûreté de wilaya, le lieutenant Mohamed Chelali, assurant que cette initiative « a été bien accueillie par les concernés ».

L’école des enfants malentendants de Ben Achour, dotée d’une capacité d’accueil théorique de 200 places pédagogiques, « enregistre actuellement une grande disponibilité, suite à l’ouverture d’écoles similaires dans des wilayas voisines », a observé M. Khider. Il a fait cas de 89 élèves des cycles primaire et moyen, actuellement scolarisés au niveau de cet établissement.

 

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.