Interview de Madame la Professeur, Abdelhadi Ouassila, Directrice du Conseil Scientifique de l’ESST (Alger) : « Développer l’enseignement privé en étant en complémentarité avec l’université algérienne »

34

Interview de Madame la Professeur, Abdelhadi Ouassila, Directrice du Conseil Scientifique de l’École Supérieure des Sciences et Technologies (Alger) : « Développer l’enseignement privé en étant en complémentarité avec l’université algérienne »

 Pouvez-vous présenter succinctement votre École Supérieure des Sciences et Technologies ?
L’Ecole Supérieure des Sciences et Technologies (ESST) fait partie intégrante du système de l’enseignement supérieur en Algérie. C’est le premier établissement universitaire en Sciences et technologies.
L’idée de créer l’ESST remonte à l’année 2015 avant de se concrétiser en 2019 par un groupe d’enseignants universitaires, de différentes spécialités, après avoir reçu son agrément officiel des autorités concernées.
L’ESST est donc une institution de formation supérieure qui est complémentaire à l’Université.
Notre École Supérieure aide l’étudiant à gérer et planifier ses nouveaux besoins de formation et d’acquisition de compétences, en fonction de l’évolution du monde du travail ou de l’entreprise, par le biais de la formation continue.

Combien de spécialités votre École Supérieure des Sciences et Technologies assure-t-elle ?
Nous assurons la formation supérieure dans trois spécialités : Mathématiques et Informatique, Sciences et Technologies ainsi que les Sciences de la matière.

 Pouvez-vous développer brièvement en quoi consiste ces spécialités ?
Pour les Mathématiques et Informatique, c’est une formation du système LMD sanctionnée par un diplôme d’état délivré par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.
Les enseignements sont interactifs et innovants. Ils mettent l’étudiant au centre de l’apprentissage dispensé par un corps professoral de grandes écoles et universités avec possibilité de double diplôme avec des universités étrangères.  La particularité de notre formation est l’équilibre entre la culture générale indispensable, la maîtrise des outils de communication, la théorie spécialisée et la pratique en milieu professionnel.
Cette Formation comporte quatre Licences Académiques : Licence Ingénierie des Systèmes d’Information et des Logiciels (ISIL), Licence Sécurité & Administration des Systèmes et Réseaux (SASR), Licence Développement de Logiciels et Technologie du Web (DLTW) et Informatique et réseaux (IR).
Notre formation accessible aux titulaires du baccalauréat séries : M, TM, S et équivalents. A noter aussi la possibilité d’admission parallèle en 2e année sur étude de dossier.
Ce parcours de licence est d’une durée de trois années conformément au système LMD au cours duquel l’étudiant se spécialise progressivement.

Concernant les Sciences et les technologies, il s’agit de deux spécialités Electronique et Télécommunications
Dans les cursus du LMD, l’électronique et les télécommunications appartiennent à la famille du génie électrique qui relève du domaine ST (Sciences et Technologie).
Cette formation est accessible aux titulaires du baccalauréat séries : M, TM, S et équivalents. Là aussi, il y a la possibilité d’admission parallèle en 2e année sur étude de dossier.
Ce parcours est d’une durée de trois années conformément au système LMD, soit L1 et L2 : Socle ST commun à temps plein ; L3 : Cours de spécialité et stages en entreprises et enfin Soutenance du mémoire de fin d’études.
Il est utile de préciser que la Licence en Electronique est un tremplin pour un éventail très large de métiers de l’électronique (automobile, systèmes embarqués, radio, télévision, téléphonie, médecine, robotique, imagerie, informatique industrielle, etc.).
La formation dispensée dans cette licence est organisée sous forme d’unités d’enseignement semestrielles sur 3 années d’études. A travers un enseignement hiérarchisé et cohérent, l’étudiant est conduit vers une acquisition progressive des connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des sciences technologiques en général et des sciences de l’électronique et des télécommunications en particulier.
Cette formation offre donc de nombreuses opportunités professionnelles dans des industries très variées. (Conquête spatiale, automobile, radio, télévision, téléphonie, médecine, robotique, imagerie, informatique industrielle, systèmes embarqués, etc.). Travailler dans tous les secteurs du génie électrique, devenu aujourd’hui le domaine numéro un des débouchées professionnelles.
Enfin pour ces deux parcours, il y a la possibilité de poursuite des études en Master et en Doctorat.

Quant aux Sciences de la matière, il y a lieu de préciser que dans les cursus du LMD, de notre École Supérieure des Sciences et Technologies, permet une solide formation en chimie. Cette licence comporte deux spécialités : Parcours chimie pharmaceutique & Parcours chimie analytique.
La formation est accessible aux titulaires du baccalauréat séries : M, TM, S et équivalents et il y a aussi la possibilité d’admission parallèle en 2e année sur étude de dossier.
La durée de la formation dans ce domaine est de trois années conformément au système LMD, L1 et L2 : Socle SM commun à temps plein ; L3 : Cours de spécialité et stages en entreprises et Soutenance du mémoire de fin d’étude..
Les enseignements des premières et deuxièmes années (L1 et L2) sont conçus de manière à apporter aux étudiants des bases solides en chimie et de développer leur capacité d’autonomie par l’acquisition de compétences transversales (méthodologie, expression, culture générale, …) ainsi que des compétences en langues et outils informatiques.
En troisième année (L3), les étudiants se spécialisent et consolident un socle théorique, méthodologie et technique en chimie, et complètent leur formation par un projet, qui sera effectué en milieu professionnel ou dans le milieu universitaire. Enfin, il y a la possibilité de double diplôme et de semestres d’échanges.
Une formation dans le domaine de la chimie du médicament permet aux étudiants de poursuivre leurs études en master et leur offre des débouchées dans des laboratoires de contrôle du médicament ou dans toute l’industrie pharmaceutique.
Quant au parcours chimie analytique, il s’agit d’une formation dans ce domaine permet aux étudiants de poursuivre leurs études en master et leur offre des débouchées dans l’agro-industrie, l’environnement ou dans toutes les industries chimiques.
Pour les deux parcours, il y a possibilité de poursuite des études en Master et en Doctorat.
Mais il est d’importance de préciser qu’on démarrera le Master en 2022, si tout va bien.

Un mot sur la formation pratique ?
Notre l’École Supérieure des Sciences et Technologies privilégie l’aspect pratique à travers les TP, des stages en entreprises dès la deuxième année avec bien sûr une convention. Ce qui permet de consolider et valoriser les acquis et les compétences opérationnelles tout en ouvrant la voie à nos étudiants vers l’intégration au futur monde du travail.
Cela permet également de rehausser le niveau des étudiants tous cycles confondus, afin qu’il puisse poursuivre leurs études ou passer leurs examens d’entrée dans les meilleures écoles ou universités à l’international.
Former les futurs cadres et leaders de demain, par l’intégration transversale des connaissances soft-skills et culture générale afin de développer l’esprit d’analyse et de synthèse ainsi que les qualités humaines indispensables à cet effet.

Que pouvez-vous ajouter à propos du choix des étudiants de la part de l’École Supérieure des Sciences et Technologies ?
Le choix se fait d’abord sur l’obtention du BAC. Ensuite, on doit aussi au préalable assurer que l’étudiant a une bonne note dans les filières et matières spécialisées.
De plus, il y a un entretien de motivation qui fait partie des choix des étudiants pour intégrer l’École Supérieure des Sciences et Technologies. Ce qui permet de travailler par rapport aux ambitions et au projet de l’étudiant.

Combien coûte une formation supérieure dans l’ESST ?
Ce que je peux assurer aux futurs étudiant de l’École Supérieure des Sciences et Technologies c’est que le coût des études est bien abordable. Et pour s’en convaincre, il ne reste plus qu’à faire un tour dans notre École de formation Supérieure. D’ailleurs, on attend également avec impatience le prochain Salon de l’Etudiant algérien qui sera organiser par The Graduate Fair, les 23 et 24 octobre prochain au Palais de la Culture d’Alger pour rencontrer, les étudiants et même leurs parents.

Enfin, l’École Supérieure des Sciences et Technologies propose-t-elle des bourses pour les étudiants ?
Bien évidemment. Et à titre d’exemple, je précise que pour cette session 2021-2022 notre École Supérieure a offert 5 bourses aux bacheliers ayant réussi à avoir 17 de moyenne et plus. Notre ambition est de mettre en place un programme de bourses en fonction de leurs dossiers et classement, bien sûr selon des critères purement pédagogiques.

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.