Académie algérienne des sciences et technologies : l’Assemblée générale ordinaire tenue à Alger

Tenue à Alger, de l’Assemblée générale ordinaire (AGO), de l’Académie algérienne des sciences et technologies (AAST).

15

Académie algérienne des sciences et technologies : l’Assemblée générale ordinaire tenue à Alger

L’Académie algérienne des sciences et technologies (AAST) a tenu, à Alger, son assemblée générale ordinaire (AGO), à laquelle ont pris part tous ses membres fondateurs de l’intérieur et de l’extérieur du pays.
Lors de cette session, il a été question de « présenter et examiner le rapport annuel des activités de l’académie depuis sa dernière réunion et d’aborder les modalités de renouvellement des membres du bureau de l’académie, en sus de l’examen du plan d’action et du programme d’activités des branches spécialisées de l’AAST pour l’année à venir ».
Ont été présentés à cette occasion deux exposés sur les prévisions budgétaires de l’académie pour le prochain exercice, ainsi que sur les conditions d’acceptation et d’élection des nouveaux membres de la même instance.
A ce titre, la présidente de l’AAST, Allab Yaker Malika a affirmé que les membres de cette académie constitutionnalisée s’attèlent à « la définition de son cadre organisationnel » et à « la présentation et l’examen d’un plan d’action et d’un programme d’activités pour les branches spécialisées de l’académie en 2022 ».
L’académie vise, à travers les activités de ses 14 branches, à contribuer au « développement du pays dans tous les domaines possibles et à l’amélioration du niveau socio-économique du pays ».
Mme Allab a souligné que cette session vise à « mettre en place le cadre juridique de l’Académie algérienne des sciences et technologies » qui devrait être soumis prochainement au conseil des ministres avant de le présenter au Parlement.
Le membre de l’AAST à Toulouse (France), Noureddine Bousseksou, a estimé que cette réunion permet de discuter des activités stratégiques de cette instance qui a pour vocation de conseiller et d’aider les politiques en matière de technologies ».
L’Académie algérienne des sciences et technologies tient sa session ordinaire deux jours durant, conformément au décret présidentiel 15-85 du 10 mars 2015 portant création de l’académie.
Elle a été créée en 2015 et ses membres ont été approuvés en juillet de la même année. Il s’agit de la plus haute autorité scientifique du pays qui contribue au développement des sciences et de ses applications et qui conseille les pouvoirs publics en la matière.

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.