Enseignement supérieur : Promotion de 100 chercheurs permanents lors de la 24e session de la Commission universitaire

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a déclaré que la promotion de 100 chercheurs permanents lors de la 24e commission universitaire nationale des chercheurs permanents s’expliquait par
l’adhésion d’un grand nombre de candidats à la transition numérique.

5

Enseignement supérieur : Promotion de 100 chercheurs permanents lors de la 24e session de la Commission universitaire

Présidant la cérémonie d’annonce des résultats de la sortie de la promotion de 100 chercheurs permanents lors de la 24e commission universitaire nationale des chercheurs permanents, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a déclaré que l’augmentation considérable du nombre de candidats (122) par rapport à la précédente session (23) dans les deux catégories concernées par la promotion, à savoir la promotion du grade de professeur de recherche « A » au grade de directeur de recherche et la promotion du grade de professeur de recherche « B » au grade de professeur de recherche « A », s’explique par l’adhésion des chercheurs permanents à la transition numérique.
Benziane a souligné que son département veillait à « améliorer en permanence la plateforme numérique de promotion des chercheurs permanents », précisant que la tenue de cette session par voie numérique, du 25 septembre au 11 novembre, a facilité aux chercheurs permanents, à travers tous les centres de recherche et les unités relevant du secteur ou sous tutelle d’autres secteurs ministériels, la gestion de leurs dossiers de promotion.
Il a ajouté que cela permettra de faire passer le nombre des encadreurs de recherche (directeur de recherche et enseignants chercheur « A ») de 505 à 605 du nombre global des chercheurs permanents dont le nombre est de 2199 à travers tous les centres de recherche et les unités.
Pour le ministre, toutes ces promotions en matière d’encadrement de recherche scientifique dans les domaines des sciences et de la technologie, des sciences élémentaires, des sciences de la terre et de la vie, des sciences sociales et humaines permettront de « promouvoir la performance de la recherche scientifique et du développement technologique dans les centres de recherches ».
Ces promotions y seront également « un appui », à travers ce que ces élites produisent en matière de  » recherche scientifique d’application utile et de satisfaction des besoins des secteurs socio-économiques, et à travers ce qu’elles produisent comme recherches scientifiques qu’elles publient ».
A l’occasion, M. Benziane a détaillé que sur un total de 62 candidats, 50 enseignants chercheurs de classe « A » ont été promus au grade de directeur de recherches, répartis sur les filières des Sciences et technologies (16), les sciences fondamentales (12), les sciences de la Terre, de l’univers et de la vie (13), ainsi que sur les sciences sociales et humaines (9).
S’agissant de la promotion du grade d’enseignant chercheur de classe « B » au grade d’enseignant de classe « A », il a été procédé à la promotion de 50 sur un total de 60, répartis sur les filières des sciences et technologie (26), des sciences fondamentales (13), des sciences de la Terre, de l’univers et de la vie (7), ainsi que sur les sciences sociales et humaines (4).
Enfin M. Benziane a affirmé que son ministère s’emploie, avec toute la détermination, à organiser les concours de promotion de façon  » périodique et continue », à travers  » des dates fixes » annoncées à l’avance, en vue de permettre aux différents candidats d’élaborer leurs dossiers dans des conditions très confortables et assurer la prise en charge idoine de la gestion des parcours professionnels de la catégorie des chercheurs permanents ».

 

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.