Enseignement supérieur: Benziane passe en revue avec l’ambassadeur palestinien l’état de la coopération et les échanges bilatéraux

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a reçu l’ambassadeur de l’Etat de Palestine en Algérie, Fayez Mohamed Abu Aita avec lequel il a passé en revue l’état de la coopération et les échanges entre les deux pays.

36

Enseignement supérieur: Benziane passe en revue avec l’ambassadeur palestinien l’état de la coopération et les échanges bilatéraux

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a reçu l’ambassadeur de l’Etat de Palestine en Algérie, Fayez Mohamed Abu Aita avec lequel il a passé en revue l’état de la coopération et les échanges entre les deux pays, notamment dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a indiqué un communiqué du ministère.

Avant que les deux parties n’évoquent l’état de la coopération et les échanges bilatéraux qui se sont hissés au « niveau des relations historiques fraternelles entre les deux peuples », l’ambassadeur palestinien a remercié l’Algérie, peuple et gouvernement, pour son « appui constant et inconditionnel et son soutien au peuple palestinien dans sa lutte pour sa cause juste ».
Abu Aita a salué « la contribution des établissements algériens d’enseignement supérieur à la formation de générations de ressources humaines palestiniennes qualifiées dans tous les domaines et spécialités, qui contribuent aujourd’hui à l’édification de l’Etat de Palestine ».

Dans ce cadre, l’ambassadeur a rappelé l’accord conclu entre les deux pays dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, qui remonte aux premières années de l’indépendance de l’Algérie ».

La partie algérienne a exprimé sa « pleine disposition » à le renouveler, en tenant compte « des changements survenus à travers le monde » pour « le réactualiser et l’adapter aux priorités de l’action gouvernementale en Algérie et tirer profit ainsi du haut niveau atteint par les établissements nationaux d’enseignement supérieur en matière de formation, de recherche et d’équipements ».

Le département ministériel est disposé à « signer l’accord avec la partie palestinienne et demeurera au service de nos frères en matière de formation et de recherche », selon la même source.

« La partie palestinienne souhaite que le nombre des bourses de formation accordées aux étudiants palestiniens soit revu à la hausse, dès la prochaine rentrée universitaire », conclut le communiqué.

 

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.