La franchise complètement paralysée par une grève

L’université de Blida 2 (El Affroun), forte de ses 30 000 étudiants, a connu, mardi dernier, un vaste mouvement de grève.

0 44

L’université de Blida 2 (El Affroun), forte de ses 30 000 étudiants, a connu, mardi dernier, un vaste mouvement de grève. Complètement paralysée, tous ses accès ont été fermés aux étudiants ainsi qu’aux fonctionnaires et enseignants qui y travaillent. Du coup, un monde fou est resté coincé, particulièrement pas loin de l’entrée principale de l’université et sur l’autoroute Est-Ouest. Et cela a engendré un manque de fluidité de la circulation routière pendant plusieurs heures.

Le mot d’ordre a été lancé par des organisations estudiantines : l’UNEA, l’AREN et le REAL. Les «meneurs» exigent «l’annulation des mesures disciplinaires du premier degré à l’encontre des étudiants sanctionnés», «l’assainissement de l’université de certains responsables», qualifiés d’«opportunistes» et qui «pénalisent le bon fonctionnement de l’université». Bref, les organisations estudiantines en question lancent un appel au ministère de tutelle pour «enquêter sur la mauvaise gestion qui ne cesse de gangrener l’université Blida 2». Côté administration, une source nous fait savoir que «des étudiants sont passés en conseil de discipline pour copiage et violence contre des enseignants. Ils ont contacté des organisations estudiantines pour faire pression sur l’université et semer la zizanie pour en tirer profit».

Lire depuis la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.