Tlemcen: les mécanismes et modes de participation aux programme européen”Eramsus Plus” mis en exergue

0 55

Les mécanismes et modes de participation au programme européen “Eramsus Plus”, dédié à l’enseignement, l’éducation et la formation, ont été mis en exergue, lors d’une journée d’études organisée mardi par l’université “Abou Bekr Belkaïd” de Tlemcen en partenariat avec l’Union européenne et le bureau algérien de ce programme.

Dans son intervention, la directrice du bureau “Eramsus plus” d’Algerie, Malika Kabri a indiqué que ce programme qui accorde un intérêt à l’enseignement, à l’éducation et à la formation offre, à l’université algérienne pour la période allant de 2014 à 2020, des bourses et autres opportunités de financement au profit des étudiants et enseignants des universités.

Elle a souligné que ce programme européen permet aux étudiants de bénéficier de bourses et de poursuivre les études à l’étranger pour une durée allant de 3 à 12 mois, à l’issue de laquelle tous les niveaux et spécialités licence, master et doctorat.

Mme Kabri malika a ajouté que le programme “Eramsus plus” permet également aux universités algériennes d’accueillir des étudiants étrangers, ce qui représente une occasion pour échanger les experiences et les connaissances dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement.

Le responsable du projet de l’université Houari Boumédiène d’Alger dans le cadre du programme Eramsus, le Pr Cheikh Salah a présenté un exposé sur ce projet dont le financement est assuré par l’Union européenne pour un budget de plus de 1 million d’euros, consacré à la modernisation de l’enseignement supérieur dans le domaine de la maintenance et qui concerne 4 universités, à savoir celles “Houari Boumédiène” (USTHB), d’Annaba, de Constantine et de Boumerdes ainsi que 3 sociétés nationales et 7 partenaires de pays européens dont la Suède, l’Espagne, la Grèce, la Roumanie, l’Italie, ainsi que la Fédération européenne des sociétés spécialisés dans le domaine de la maintenance.

Il a souligné que c’est pour la première fois qu’une université algérienne
gère ce programme de coopération avec les pays européens.

Pour sa part, le représentant de l’agence européenne du programme Eramsus, José Guteres a rappelé que ce programme a été crée en 1987 dans les pays européens qui se sont habitués à l’adopter, ajoutant que programme “Eramsus plus” a vu le jour en 2014.

Il existe 27 bureaux du programme Erasmus plus à travers plusieurs pays du monde et qu’un travail est en cours pour faire participer les handicapés, (tous types d’handicaps), a-t-il indiqué, ajoutant que qu’il est possible pour l’ensemble des acteurs à l’université (étudiants et enseignants) de participer à ce programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.