Grève du CNAPESTE: satisfaction de toutes les revendications relevant de la compétence du ministère de l’Education

0 62

Le ministère de L’Education nationale, a annoncé jeudi 1er février 2018 que toutes les revendications des syndicats, relevant de sa compétence ont été satisfaites depuis des années, soulignant que dés que le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (CNAPESTE) a déposé un préavis de grève nationale ouverte, le bureau national du CNAPESTE a été convoqué à une réunion pour débattre des revendications.

Le ministère a rappelé dans un communiqué le dossier de promotion systématique des nouveaux grades pour régulariser les carences résultant de l’application de la loi relative à la promotion systématique des enseignants des trois cycles aux nouveaux grades (135.000 postes budgétaires) avec attribution de 45.000 postes annuellement à compter de 2015 jusqu’à 2017 par voie d’inscription aux listes de qualification et à l’examen professionnel, indique un communiqué du ministère.

Le ministère a souligné qu’il a procédé à la régularisation de la situation de certains fonctionnaires relevant du corps de l’enseignement des cycles primaire et moyen en les promouvant au grade d’enseignant formateur après avis favorable du premier ministre en vertu de la correspondance no 375 du 31 août 2017.

Il s’agit des fonctionnaires de l’enseignement primaire et moyen promus entre 2008 et 2014 et des maitres d’écoles primaire intégrés au grade d’enseignants de l’école primaire.

Concernant les postes pédagogiques de promotion aux grades d’enseignant principal et enseignant formateur, “une commission technique a été installée pour examiner et définir les normes pédagogiques en vigueur ainsi que la révision de la mission confiée à ces deux grades”, ajoute le communiqué.

Rappelant que cette commission devra présenter à la fin de ce trimestre les résultats de ses travaux au partenaire social, le ministère a annoncé qu’il a ouvert les examens professionnels le 29 mai 2017 avant la date fixée au procès verbal, soit le 2 juin 2017, et ce à l’effet de permettre aux enseignants concernés de bénéficier des dispositions transitoires pour concilier entre l’ancienneté acquise dans les grades d’intégration et les anciens grades conformément aux dispositions du premier alinéa de l’instruction interministérielle n 003 du 12 octobre 2015.

Selon la même source, il a été également procédé au règlement des opérations d’intégration avec effet rétroactif à partir du 3 juin 2012, ainsi qu’au règlement des arriérés de salaire de l’ensemble des enseignants, y compris ceux qui ont été mis à la retraite avant l’application de ces dispositions, outre l’organisation de deux sessions de formation exceptionnelles de rattrapage au titre des années 2015 et 2016 au profit des enseignants de l’école primaire et du fondamental pour la promotion aux grades de base, puis aux nouveaux grades, à l’initiative du Ministère.

A rappeler que les enseignants affiliés au CNAPESTE poursuivent toujours leur grève.
Les revendications du syndicat portent sur le plein respect de la teneur des conventions signées avec le ministère, notamment en ce qui concerne la régularisation de la situation des personnels occupant des postes en voie de disparition, la médecine du travail, l’actualisation de la prime de zone pour le travail dans le sud, le logement et les promotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.