Appel à introduire le module journalisme d’investigation dans le cursus universitaire

0 90

Les participants à la rencontre internationale portant sur “le journalisme d’investigation dans le monde arabe : réalité et défis” ont appelé, jeudi 19 avril 2018 à Constantine à l’issue des travaux d’un séminaire de deux jours, à introduire le module “journalisme d’investigation” dans le cursus universitaire des étudiants des facultés de l’information et de la communication.

Les présents, universitaires et journalistes nationaux et étrangers venus des Emirats arabes unis, d’Arabie saoudite, d’Iraq ou encore d’Egypte, ont suggéré l’organisation de sessions de formation dans cette spécialité au profit des journalistes pour la promotion et le développement de ce genre journalistique.

Ils ont également préconisé des mesures permettant aux journalistes l’accès aux informations et aux documents nécessaires pour l’élaboration des reportages d’investigation, et appelé à créer un prix récompensant le meilleur travail journalistique d’investigation.

Au deuxième jour de ce séminaire international, organisé à l’université Salah Boubnider (Constantine 3), des ateliers ont regroupé académiciens, journalistes et étudiants autour des différentes techniques et problématiques du journalisme d’investigation.

Le correspondant de la chaîne américaine en langue arabe “El Hora”, Mohamed Djerada, a estimé que les reportages d’investigation qui ont pour objet de traiter des sujets suscitant débat et pouvant répondre à des questions préoccupantes, “sont très rares en Algérie”, soulignant que cette spécialité requiert un climat de travail adéquat qui permet d’exercer ce travail qualifié d’ “osé et compliqué”.

Les travaux de la deuxième journée de la rencontre internationale sur le journalisme d’investigation dans le monde arabe, ont également permis aux étudiants notamment de se familiariser avec les expériences de plusieurs journalistes dans le journalisme d’investigation.

Organisée sous le slogan “pour une presse qui dévoile la vérité aux gens”, cette rencontre scientifique, à l’initiative du laboratoire sociologie de la communication recherche et traduction en coordination avec le département de journalisme et direction des £uvres universitaires Ain el Bey Constantine, a réuni des professionnels et des académiciens soucieux d’élargir le champ du débat sur le journalisme d’investigation et sur le droit d’accès à l’information.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.