595.865 candidats attendus ce lundi 28 mai 2018 à l’examen du BEM

0 80

595.865 candidats sont attendus ce lundi 28 mai 2018 pour passer l’examen du Brevet d’enseignement moyen (BEM) à travers le pays.
Comparativement au chiffre de l’année dernière, 566.221, il y a lieu de noter cette année une augmentation de 5,9%, selon les chiffres fournis par le ministère de l’Education nationale.
Le ministère appelle les candidats à rejoindre les salles d’examen, au moins une demi-heure avant le début des épreuves.

Les élèves qui auront obtenu une moyenne égale ou supérieure à 10/20 accèderont automatiquement en classe de première année secondaire sur la base de la moyenne décrochée à l`examen national et celle de l`évaluation continue de l’année.

La ministre de l’Education nationale, Mme Nouria Benghabrit avait affirmé, avril dernier, lors d’une conférence sur les préparatifs aux examens de fin de cycle (session 2018) que toutes les mesures étaient prises pour assurer le bon déroulement des examens scolaires nationaux, soulignant que la préoccupation majeure de son secteur était de réunir toutes les conditions aux candidats, notamment le transport aux élèves issus des régions enclavées.

Plusieurs mesures ont été prises lors de la session précédente pour lutter contre la fraude, telles que la réduction du nombre des centres de conservation de sujets, l’installation de brouilleurs et de caméras de surveillance, l’interdiction d’entrée des véhicules dans les centres de déroulement, outre le refus d’entrée des retardataires et le retrait des téléphones portables et de tout moyen de communication à l’entrée du centre.

Par ailleurs, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mobilisé 12.000 agents pour la sécurisation des épreuves du brevet d’enseignement moyen (BEM).

L’Office national des examens et concours de Kouba à Alger (ONEC), de même que l’Office régional de Batna, seront soumis à la surveillance par le biais du Centre de commandement et de contrôle CCC) à travers la mobilisation de 32 caméras pour les besoins de surveillance des salles de conservation des sujets des épreuves.

Aussi, l’activité du Service central de lutte contre les crimes liés aux technologies de l’information et de la communication (TIC) sera réactivée à cet effet.
Des brouilleurs seront mis à la disposition du ministère de l’Education nationale pour éviter toute fraude dans les épreuves.

Le Commandement général de la Gendarmerie nationale (GN) a mis en place un dispositif sécuritaire spécial pour sécuriser le déroulement des examens de fin de l’année scolaire 2018 (primaire, moyen et secondaire), en coordination avec le ministère de l’Education nationale, et ce à travers la sécurisation des centres d’examens et leurs alentours, qui se situent dans le territoire de compétence de la gendarmerie nationale, l’escorte et la protection de l’opération de distribution des sujets d’examens, à partir des directions de l’éducation à destination des centres d’examens.

La DGSN a également mis en place un dispositif opérationnel spécial qui verra la mobilisation de 40.000 agents d’intervention, 2.111 ambulances et 1.363 camions anti-incendie, pour veiller à la sécurité des candidats et des encadreurs lors des épreuves nationales.

A noter enfin que les résultats seront affichés le 18 juin prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.