Tahar Hadjar : vers la fermeture des laboratoires de recherche inefficaces

0 680

Lors de sa visite dans la wilaya de Sétif, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar a indiqué que des mesures strictes seront appliquées allant jusqu’à la fermeture des laboratoires de recherches scientifiques “inefficaces” au niveau des universités nationales.

“La fermeture de ces laboratoires interviendra après des mesures et des inspections annuelles effectuées par des comités spécialisés”, a-t-il précisé à l’issue d’une visite de travail dans cette wilaya.

Le ministre a expliqué que dans une première étape, “une suspension temporaire de l’activité” sera signifiée au laboratoire avec l’obligation de procéder à une mise à niveau détaillant que si le laboratoire ciblé ne réussit pas sa mise à niveau, sa fermeture sera définitive.

Soulignant qu’une disparité caractérise l’évolution des laboratoires de recherches au nombre de 1400, relevant du département de l’Enseignement scientifique et la Recherche scientifique, le ministre a précisé que certains laboratoires ont réussi à conclure des contrats de coopération avec des unités industrielles et économiques.

Il a également salué l’orientation de certains laboratoires de recherche qui recourent à l’enregistrement des brevets de leurs inventions et œuvrent à établir des liens avec diverses entreprises et institutions pour valoriser les résultats de leurs recherches scientifiques.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a entamé sa visite dans la wilaya de Sétif par l’inauguration d’un restaurant universitaire central d’une capacité de 800 repas à l’Ecole nationale, Messaoud Zeghar à El Eulma, où il a également inspecté un projet de réalisation d’une résidence universitaire de 1000 lits.

Au chef-lieu de wilaya, M. Hadjar a inauguré une résidence universitaire de 3000 lits et une unité de recherche à la cité universitaire Maaboudha avant d’inspecter le projet de la bibliothèque centrale d’El Bez à l’université Farhat Abbas tout en inaugurant un laboratoire à la faculté des sciences de la nature et de la vie à la même université Farhat Abbas (Sétif 1).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.