Enseignement supérieur: bientôt une agence pour évaluer la qualité de la gestion

Une agence d’assurance qualité et d’accréditation de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique est sur le point d’être mise en place par le ministère de tutelle.

12

Enseignement supérieur: bientôt une agence pour évaluer la qualité de la gestion

Une agence d’assurance qualité et d’accréditation de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique est sur le point d’être mise en place par le ministère de tutelle, a annoncé à l’Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou (UMMTO), un responsable du même ministère.

Intervenant à l’ouverture de la Conférence régionale de dissémination, de la région Centre, dans le cadre du Projet de Coopération international « l’Enseignement Supérieur en Algérie à l’heure de la Gouvernance ESAGOV », la sous directrice des programmes de coopération universitaire et de la recherche, Samira Chader, a indiqué que « la règlementation régissant cette agence est en cours d’élaboration au niveau du ministère ».

La mission de cette agence, a-t-elle expliqué, est « d’évaluer la gestion du fonctionnement de chaque établissement universitaire et d’intervenir pour prendre les mesures nécessaires », tel que préconisé dans le cadre du projet de réforme de l’enseignement supérieur.

Celui-ci, a-t-elle ajouté, est « un projet structurant visant le renforcement des capacités de l’enseignement supérieur en matière d’amélioration de la qualité de formation pédagogique et de la recherche scientifique, dans le but d’atteindre l’autonomie de chaque établissement ».

Le projet vise, également, a-t-elle soutenu, à « faire de l’Université la locomotive du développement socioéconomique et à adapter la gestion de chaque établissement de manière à répondre aux besoins de son environnement socio-économique immédiat ».

Concernant le projet de coopération avec l’Union Européenne (UE), le Professeur Mohand Saïd Belkaid, vice-recteur chargé des relations extérieures à l’UMMTO, a souligné, lors de la conférence, que « ce programme vise à introduire la bonne gouvernance dans un cadre de qualité et d’approche participative ».

Seize (16) Universités, 12 algériennes et 4 européennes, participent au programme de développement de la gestion des établissements universitaires financé par l’Union Européenne (UE).

 

 

 

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.