Enseignement supérieur: 1.400 postes budgétaires au titre de l’exercice 2023

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a annoncé à Alger l’ouverture de 1.400 postes budgétaires au titre de l’exercice 2023.

12

Enseignement supérieur: 1.400 postes budgétaires au titre de l’exercice 2023

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a annoncé à Alger l’ouverture de 1.400 postes budgétaires au titre de l’exercice 2023.

Dans un exposé présenté devant la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le budget du secteur pour l’année 2023, le ministre a fait savoir que le ministère des Finances avait approuvé l’octroi de 1.400 postes budgétaires au secteur, destinés principalement au renforcement de l’encadrement pédagogique des universités et des écoles supérieures.

Et de préciser que l’enveloppe réservée à l’équipement sous forme d’autorisations de programmes au titre de l’année financière 2023, est de 27,2 mds Da, soit une augmentation de 88,2% par rapport à l’année financière 2022, alors que les affectations de paiement réservées au secteur au titre du budget d’équipement de 2023 sont de 70 mds da soit une hausse de 2,9% par rapport à l’année précédente.

A ce propos, M. Baddari a indiqué que les affectations de gestion consacrées au secteur pour l’année financière 2023 ont atteint 466,50 mds da, enregistrant, ainsi, une augmentation de 16,60% en comparaison avec celles de l’année écoulée.

A cette occasion, le ministre a rappelé que le plan du secteur reposait sur la formation d’une ressource humaine qualifiée, susceptible de contribuer à la réalisation du développement à travers l’encouragement des étudiants pour la création de startups dans l’objectif de faire de l’université une « véritable locomotive pour l’économie nationale ».

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.