Dernières News – Etudiant Algerien https://etudiant-algerien.com Le Portail de l'Etudiant Algérien Tue, 15 Jan 2019 14:34:20 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.0.3 Les élèves Algériens n’aiment pas les maths! https://etudiant-algerien.com/2018/11/les-eleves-algeriens-naiment-pas-les-maths/ https://etudiant-algerien.com/2018/11/les-eleves-algeriens-naiment-pas-les-maths/#respond Sat, 24 Nov 2018 19:06:30 +0000 http://etudiant-algerien.com/?p=5612 La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, a affirmé que seuls 3,46% des élèves, toutes spécialités confondues, s’intéressaient aux mathématiques. Dans son allocution d’ouverture des Journées internationales sur l’histoire des sciences, la ministre a révélé que 11,13% des élèves ont choisi la branche Maths-techniques, contre 15,80% pour la Technologie. Et c’est ainsi qu’elle a estimé […]]]>

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, a affirmé que seuls 3,46% des élèves, toutes spécialités confondues, s’intéressaient aux mathématiques.

Dans son allocution d’ouverture des Journées internationales sur l’histoire des sciences, la ministre a révélé que 11,13% des élèves ont choisi la branche Maths-techniques, contre 15,80% pour la Technologie. Et c’est ainsi qu’elle a estimé que ce taux “reste en deçà des normes internationales où le taux est fixé à 30%”.

Et pour pour pallier ce dysfonctionnement, Mme Benghabrit a souligné l’impératif de mettre en place une stratégie commune entre son secteur et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, en vue de promouvoir l’enseignement des mathématiques dans les trois cycles, et de les rendre plus attrayantes pour les élèves.

“Le ministère de l’Education adopte une stratégie nationale qui promeut les mathématiques en proposant des alternatives pédagogiques afin d’examiner les difficultés entravant l’apprentissage de cette matière chez l’élève en se basant sur la référence nationale d’apprentissage, d’évaluation et de formation”, a indiqué la ministre.

Enfin Mme Benghabrit n’a pas omis de rappeler l’existence depuis 2012 d’un lycée de mathématiques à Alger.

]]>
https://etudiant-algerien.com/2018/11/les-eleves-algeriens-naiment-pas-les-maths/feed/ 0
Conventions entre des groupes d’infrastructures de travaux publics et des Ecoles supérieures de formation https://etudiant-algerien.com/2018/11/conventions-entre-des-groupes-dinfrastructures-de-travaux-publics-et-des-ecoles-superieures-de-formation/ https://etudiant-algerien.com/2018/11/conventions-entre-des-groupes-dinfrastructures-de-travaux-publics-et-des-ecoles-superieures-de-formation/#respond Fri, 23 Nov 2018 17:33:09 +0000 http://etudiant-algerien.com/?p=5609 Plusieurs conventions cadres dans le domaine de la formation professionnelle ont été signées mercredi à Alger, en marge de la 16ème édition du Salon international des travaux publics, entre des groupes d’infrastructure de travaux publics et des Ecoles supérieures nationales, pour une coopération technique, scientifique et pédagogique.

La cérémonie de signature a vu la présence des ministres respectivement des Travaux Publics et Transport, de la Formation Professionnelle et de l’Enseignement supérieur.

Ainsi, la première convention cadre a été signée entre le groupe d’infrastructure de travaux publics maritimes (GITRAMA) et le groupe d’infrastructure de travaux routiers et d’ouvrages d’Art (GITRA).

En vertu de cette convention, les cadres et les employés des 18 filiales du groupe GITRA bénéficieront des formations au niveau de l’Ecole des métiers de l’entreprises publique SONATRO, filiale du groupe GITRAMA.

Concernant la deuxième, troisième et quatrième convention, elles ont été signée entre le groupe GITRAMA et respectivement l’Ecole nationale supérieure d’hydraulique (ENSH),l’Ecole nationale supérieure des sciences de la mer et de l’aménagement du littoral (ENSSMAL) et l’Ecole nationale supérieure de la marine (ENSM).

En vertu de ces conventions, les étudiants des trois écoles suivront, pour des formations dans les différents départements du groupe GITRAMA et ses filiales.

En outre, un mémorandum d’entente a été signé entre les entreprises publiques ENGOA, et EVSM, filiales du groupe GITRA et la Société China Railway Construction Corporation(CRCCI) pour la création d’une société mixte dans le domaine des travaux publics.

A ces conventions et mémorandum, s’ajoute une convention cadre signée entre le groupe GITRA et l’Ecole nationale supérieure des travaux publics (ENSTP).

Il a été également procédé à la signature d’un accord de coopération entre l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF) et l’Université de M’Hamed Bougara (Boumerdes).
La dernière convention a été signée entre l’Organisme de contrôle technique des travaux publics (CTTP) et l’Ecole nationale supérieure des travaux publics (ENSTP).

]]>
https://etudiant-algerien.com/2018/11/conventions-entre-des-groupes-dinfrastructures-de-travaux-publics-et-des-ecoles-superieures-de-formation/feed/ 0
Tindouf: festival universitaire de l’opérette avec plus de 120 participants https://etudiant-algerien.com/2018/11/tindouf-festival-universitaire-de-loperette-avec-plus-de-120-participants/ https://etudiant-algerien.com/2018/11/tindouf-festival-universitaire-de-loperette-avec-plus-de-120-participants/#respond Fri, 23 Nov 2018 17:27:36 +0000 http://etudiant-algerien.com/?p=5607 Pas moins de 120 artistes, issus de différentes wilayas du pays, prennent part au festival universitaire de l’opérette ouvert, mercredi à Tindouf.

Placé sous le signe “l’étudiant crée la beauté et promeut le goût du public”, ce festival s’inscrit au titre des activités universitaires initiées par le centre national des oeuvres universitaires (COUS) au niveau de différentes wilayas en hommage, à titre posthume, à la mémoire de l’artiste Mohamed Boulifa, compositeur de la première opérette en Algérie, ont indiqué les organisateurs.

Cet événement regroupant, durant quatre jours durant, des artistes des wilayas de Sétif, Adrar, El-Oued, Ouargla, Nâama, El-Bayadh, et celle de Tindouf, sous la houlette d’un jury présidé par Mme Hamida Ait El-Hadj, donnera lieu à des spectacles et activités culturelles, dont notamment des opérettes, a indiqué le commissaire du festival, Saïd Mohamed Lamine.

Le wali de Tindouf, M. Marmouri Amoumène, a, dans son allocution d’ouverture de cette manifestation culturelle, souligné que “de pareils festivals devront donner lieu à la découverte des capacités estudiantines dans divers domaines de la science, culture et sports à même de contribuer au perfectionnement et encouragement des compétences créatrices”.

]]>
https://etudiant-algerien.com/2018/11/tindouf-festival-universitaire-de-loperette-avec-plus-de-120-participants/feed/ 0
La plus grande cité de l’innovation d’Afrique sera bâtie à Kigali (Rwanda) https://etudiant-algerien.com/2018/11/la-plus-grande-cite-de-linnovation-dafrique-sera-batie-a-kigali-rwanda/ https://etudiant-algerien.com/2018/11/la-plus-grande-cite-de-linnovation-dafrique-sera-batie-a-kigali-rwanda/#respond Tue, 20 Nov 2018 16:27:49 +0000 http://etudiant-algerien.com/?p=5588 La ville de Kigali, capitale du Rwanda, aura le privilège d’abriter la première “cité de la technologie” d’Afrique inspirée de la “Silicon Valley” américaine.

Cette ville technologique sera bâtie pour favoriser entre autres, la formation des ressources humaines nécessaire pour le développement du Continent.
La Cité de l’Innovation de Kigali (CIK) sera construite par le Rwanda en collaboration avec la plateforme de développement des infrastructures de la Banque Africaine de Développement (BAD), intitulée Africa50.

La Cité devra accueillir des entreprises des nouvelles technologies et des biotechnologies mondialement connues, des centres commerciaux, ainsi que des universités où pas moins de 2600 étudiants entrepreneurs spécialisés
dans les technologies, devraient annuellement être diplômés.

Le coût global du projet qui sera bâti sur un terrain de 70 hectares dans la Zone Economique Spéciale de Kigali, est estimé à “deux milliards de dollars américains”.

Le Premier ministre rwandais, Edouard Ngirente a indiqué que le projet de la Cité de l’Innovation de Kigali (CIK), qui pourra faire travailler “50.000 personnes” annuellement, “est inscrit dans la vision 2020 de son pays, et dans la stratégie de Renouvellement National”.

Selon le responsable, le Rwanda “pourra atteindre un niveau de concurrence mondiale” grâce à une économie basée sur les technologies. “Cet effort d’innovation va être une première pour le continent africain.

Il va favoriser la formation des ressources humaines nécessaire pour le développement de l’Afrique. Notre but est de former des personnes dotées d’idées et de capacités novatrices”, a affirmé le Premier ministre
rwandais.

La BAD a annoncé, selon les médias, qu’elle “va dépenser 400 millions de dollars” pour la CIK “dans le cadre de la plateforme Africa50”.

]]>
https://etudiant-algerien.com/2018/11/la-plus-grande-cite-de-linnovation-dafrique-sera-batie-a-kigali-rwanda/feed/ 0
L’écrivain japonais Haruki Murakami offre ses archives et sa discothèque aux chercheurs de l’université de Tokyo https://etudiant-algerien.com/2018/11/lecrivain-japonais-haruki-murakami-offre-ses-archives-et-sa-discotheque-aux-chercheurs-de-luniversite-de-tokyo/ https://etudiant-algerien.com/2018/11/lecrivain-japonais-haruki-murakami-offre-ses-archives-et-sa-discotheque-aux-chercheurs-de-luniversite-de-tokyo/#respond Wed, 07 Nov 2018 14:02:34 +0000 http://etudiant-algerien.com/?p=5536 Le plus illustre écrivain contemporain japonais, Haruki Murakami, a annoncé confier à l’université de Waseda à Tokyo ses archives littéraires et sa discothèque pour en éviter la dispersion après sa mort et permettre aux chercheurs de se pencher sur son œuvre. “Cela fait près de 40 ans que j’écris et j’ai accumulé des tas de […]]]>

Le plus illustre écrivain contemporain japonais, Haruki Murakami, a annoncé confier à l’université de Waseda à Tokyo ses archives littéraires et sa discothèque pour en éviter la dispersion après sa mort et permettre aux chercheurs de se pencher sur son œuvre.

“Cela fait près de 40 ans que j’écris et j’ai accumulé des tas de manuscrits, documents, coupures de journaux que je n’ai plus la place de conserver ni chez moi, ni dans mon bureau”, a expliqué le romancier de 69 ans lors d’une très rare conférence de presse, sa première en 37 ans au Japon.

“Je n’ai pas d’enfant et après ma disparition cela m’ennuierait que tout parte à droite à gauche, c’est donc très appréciable que l’université dont je suis issu s’occupe de mes archives”, a-t-il ajouté, selon la
retranscription de ses propos sur le site de la chaîne publique NHK.

“Que cela puisse être utile à des Japonais et étrangers voulant effectuer des recherches sur mon oeuvre me procurerait une joie sans égal”, a-t-il assuré, précisant qu’il aimerait que “cela devienne l’occasion non
seulement de travaux sur ses livres mais aussi le lieu d’échanges culturels”.

Les romans, nouvelles et essais de Murakami sont traduits en plus de 50 langues et rencontrent un immense succès international.

D’autre part, ce mélomane, qui écrit en écoutant de la musique et fait référence à des œuvres musicales dans tous ses romans, prévoit de laisser aussi à Waseda sa discothèque de quelque 10.000 vinyles, imaginant même sur place “des concerts de disques”, où les gens viendraient écouter une programmation de
Murakami.

Enfin, “J’ai pris plus de soin à collectionner les disques que les livres”, affirme-t-il.

]]>
https://etudiant-algerien.com/2018/11/lecrivain-japonais-haruki-murakami-offre-ses-archives-et-sa-discotheque-aux-chercheurs-de-luniversite-de-tokyo/feed/ 0
Pour échapper au remboursement de son prêt étudiant, un Américain se cache dans la jungle indienne https://etudiant-algerien.com/2018/11/pour-echapper-au-remboursement-de-son-pret-etudiant-un-americain-se-cache-dans-la-jungle-indienne/ https://etudiant-algerien.com/2018/11/pour-echapper-au-remboursement-de-son-pret-etudiant-un-americain-se-cache-dans-la-jungle-indienne/#respond Sun, 04 Nov 2018 16:34:14 +0000 http://etudiant-algerien.com/?p=5524 Pour échapper à son obligation de rembourser son prêt étudiant, contracté pour financer ses études à l’université, un Américain a pris la décision peu banale de changer totalement le cours de sa vie en déménageant en Inde. Alors qu’une bonne partie des étudiants américains se retrouvent dans l’obligation de rembourser leur prêt pour financer leurs […]]]>

Pour échapper à son obligation de rembourser son prêt étudiant, contracté pour financer ses études à l’université, un Américain a pris la décision peu banale de changer totalement le cours de sa vie en déménageant en Inde.

Alors qu’une bonne partie des étudiants américains se retrouvent dans l’obligation de rembourser leur prêt pour financer leurs études à l’université, Chad Haag, âgé de 29 ans, a décidé de résoudre ce problème à sa manière, indiquent les médias.

Ainsi et avec des mensualités d’environ 300 dollars, il devait rembourser la somme de 20.000 dollars, soit 17.500 euros, a précisé le média Ulyces. Au vu de cette somme rondelette, cet Américain a alors décidé de tourner le dos à sa vie aux États-Unis et de déménager en Inde.

Rencontré par la chaîne de télévision CNBC dans le village d’Uchakkada, M.Haag a évoqué son expérience.
«Ma dette ne me pèse pas comme elle a pu le faire par le passé, car la plupart des mesures qu’ils pourraient entreprendre contre moi sont devenues pratiquement inutiles» a-t-il affirmé.

Par ailleurs, l’Américain semble être heureux de sa nouvelle vie. Il arrive à se loger pour quelques 50 dollars mensuels et s’est même récemment marié.

En revanche, comme le souligne CNBC, si Chad souhaiterait revenir un jour vivre sur sa terre natale, ses remboursements seront encore plus importants qu’à son départ à cause des intérêts.

]]>
https://etudiant-algerien.com/2018/11/pour-echapper-au-remboursement-de-son-pret-etudiant-un-americain-se-cache-dans-la-jungle-indienne/feed/ 0
Réhabilitation du patrimoine au symposium algéro-espagnol le 6 novembre à Oran https://etudiant-algerien.com/2018/11/rehabilitation-du-patrimoine-au-symposium-algero-espagnol-le-6-novembre-a-oran/ https://etudiant-algerien.com/2018/11/rehabilitation-du-patrimoine-au-symposium-algero-espagnol-le-6-novembre-a-oran/#respond Sun, 04 Nov 2018 14:46:55 +0000 http://etudiant-algerien.com/?p=5516 L’auditorium de l’Université des sciences et de la technologie “Mohamed Boudiaf” d’Oran abritera les 6 et 7 novembre 2018 un symposium mettant en relief les expériences algérienne et espagnole dans le domaine de la réhabilitation du patrimoine historique. Proposé par l’Institut Cervantès d’Oran (ICO) dans le cadre de la coopération algéro-espagnole, ce symposium a pour […]]]>

L’auditorium de l’Université des sciences et de la technologie “Mohamed Boudiaf” d’Oran abritera les 6 et 7 novembre 2018 un symposium mettant en relief les expériences algérienne et espagnole dans le domaine de la réhabilitation du patrimoine historique.

Proposé par l’Institut Cervantès d’Oran (ICO) dans le cadre de la coopération algéro-espagnole, ce symposium a pour but essentiel “la diffusion des connaissances sur les bonnes pratiques en matière de réhabilitation et de réutilisation des fortifications”, a-t-on expliqué du côté des organisateurs.

L’objectif consiste aussi à “créer un espace de réflexion et d’échange autour de divers segments tels que la recherche historique, la conservation, les matériaux, la gestion, le développement durable et le tourisme culturel”, a fait savoir la directrice de l’ICO, Mme Inmaculada Jiménez.

L’expérience algérienne sera mise en relief par l’Agence nationale de gestion des réalisations des grands projets de la culture (ARPC), l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés (OGEBC), l’Ecole polytechnique d’architecture et d’urbanisme d’Alger (EPAU), et le Département d’architecture de l’USTO-MB.

La participation étrangère sera représentée, quant à elle, par des experts de l’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) et du Comité scientifique international sur les fortifications et le patrimoine militaire (Icofort).

Des exemples pratiques en réhabilitation et réutilisation des fortifications seront présentés lors de cette rencontre qui se tiendra à l’auditorium de l’Université des sciences et de la technologie “Mohamed Boudiaf”, a indiqué le comité d’organisation dans un communiqué.

]]>
https://etudiant-algerien.com/2018/11/rehabilitation-du-patrimoine-au-symposium-algero-espagnol-le-6-novembre-a-oran/feed/ 0
Le romancier chinois Mo Yan décoré de la Médaille de l’Ordre du mérite national “Athir” https://etudiant-algerien.com/2018/10/le-romancier-chinois-mo-yan-decore-de-la-medaille-de-lordre-du-merite-national-athir/ https://etudiant-algerien.com/2018/10/le-romancier-chinois-mo-yan-decore-de-la-medaille-de-lordre-du-merite-national-athir/#respond Tue, 30 Oct 2018 17:34:24 +0000 http://etudiant-algerien.com/?p=5498 Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia a décoré, ce lundi 30 octobre 2018 à Alger, l’homme de lettres chinois Mo Yan de la Médaille de l’Ordre du mérite national “Athir”, que lui a décerné le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en hommage à sa personne et à la culture chinoise. Décidée par le Chef de […]]]>

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia a décoré, ce lundi 30 octobre 2018 à Alger, l’homme de lettres chinois Mo Yan de la Médaille de l’Ordre du mérite national “Athir”, que lui a décerné le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en hommage à sa personne et à la culture chinoise.

Décidée par le Chef de l’Etat à l’occasion du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatique entre l’Algérie et la Chine, cette distinction a été remise au Prix Nobel de littérature 2012 dans le cadre de la 23e édition du Salon international du livre d’Alger (SILA).

M. Mo Yan a exprimé sa joie “immense” pour cette distinction, d’autant qu’elle intervient, a-t-il dit, dans le cadre du 60e anniversaire de l’établissement des relations algéro-chinoises.

A cette occasion, M. Ouyahia a déclaré que “le président de la République, Abdelaziz Bouteflika qui a donné, en compagnie de ses homologues chinois, de solides bases à la coopération entre les deux pays, conforte aujourd’hui ces fondements par un nouveau jalon culturel et populaire à travers la distinction de M. Mo Yan”.

Pour le ministre de la Culture, Azeddine Mihoubi, “la distinction de M. Mo Yan est l’expression même de la coopération complémentaire entre l’Algérie et la République de Chine dans différents domaines culturel, politique et économique”, ajoutant que “l’Algérie confirme, par cette distinction, cette coopération dans son volet culturel” et se félicitant des relations bilatérales, qui ont atteint aujourd’hui, a-t-il dit, “leur plus haut niveau”.

Pour sa part, le vice-ministre chinois, Liang Yanshun, a exprimé, au nom de l’instance nationale chinoise de l’information et des délégations participantes au SILA 2018, ses “vifs remerciements” à l’Algérie pour l’hommage rendu à l’écrivain chinois, plaidant pour une “plus grande activation” des passerelles de la coopération littéraire et artistique entre les deux pays.

Né en 1955 au nord-est de la Chine, Mo Yan est l’un des plus éminents écrivains chinois contemporains avec à son actif plus de 80 œuvres littéraires entre contes, nouvelles et romans, dont les plus célèbres sont “Le clan du sorgho rouge”, “Le bébé aux cheveux d’or” et “Chien blanc et balançoire”.

Invitée d’honneur du 23e SILA, la Chine participe avec une délégation forte de plus de 150 écrivains et éditeurs proposant au public 2500 titres et plus de 7500 livres traduits vers l’arabe et le français.

]]>
https://etudiant-algerien.com/2018/10/le-romancier-chinois-mo-yan-decore-de-la-medaille-de-lordre-du-merite-national-athir/feed/ 0
Mise en place de l’Académie algérienne de la langue amazighe avant la fin 2018 https://etudiant-algerien.com/2018/10/mise-en-place-de-lacademie-algerienne-de-la-langue-amazighe-avant-la-fin-2018/ https://etudiant-algerien.com/2018/10/mise-en-place-de-lacademie-algerienne-de-la-langue-amazighe-avant-la-fin-2018/#respond Tue, 30 Oct 2018 17:21:24 +0000 http://etudiant-algerien.com/?p=5493 Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a annoncé ce lundi 30 octobre 2018, en marge de l’inauguration du 23ème Salon international du livre d’Alger (SILA) à Alger que l’Académie algérienne de la langue amazighe sera mise en place “avant la fin de l’année en cours”. “Le HCA joue un rôle important dans la promotion de la […]]]>

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a annoncé ce lundi 30 octobre 2018, en marge de l’inauguration du 23ème Salon international du livre d’Alger (SILA) à Alger que l’Académie algérienne de la langue amazighe sera mise en place “avant la fin de l’année en cours”.

“Le HCA joue un rôle important dans la promotion de la langue amazighe et continuera à accomplir sa mission en coordination avec l’Académie”, a déclaré M. Ouyahia.

Le Premier ministre s’est félicité, en outre, des efforts de l’Etat et du président de la République dans la promotion de la langue amazighe, qui a été élevée au rang de langue nationale et officielle aux côtés de la langue arabe, appelant, par la même occasion, à encourager l’édition d’ouvrages en tamazight.

Tout en déplorant le fait que certains tentent de semer la confusion au sujet de cette question (tamazight), M. Ouyahia a mis en avant, dans ce sens, les efforts entrepris par le ministère de l’Education nationale qui a élargi l’enseignement de la langue amazighe à travers 30 wilayas du pays.

Il est à rappeler que la loi organique relative à la création de l’Académie algérienne de la langue amazighe, adoptée en juin dernier par le Parlement, vise à doter la langue amazighe des outils nécessaires à sa promotion et à son développement.

La loi définit les missions, la composition, l’organisation et le fonctionnement de cette instance, placée auprès du président de la République et dont la création est prévue par l’article 4 de la Constitution, amendée en 2016.

L’Académie est chargée notamment de recueillir le corpus national de la langue amazighe dans toutes ses variétés linguistiques, d’établir la normalisation de la langue amazighe à tous les niveaux de description et d’analyse linguistique, et d’élaborer un dictionnaire référentiel de la langue amazighe.

La composition de l’Académie est fixée à 50 membres au plus, choisis parmi les experts et compétences avérés dans les domaines des sciences du langage et en rapport avec la langue amazighe et les sciences connexes. L’Académie disposera d’un Conseil, d’un Président, d’un Bureau et de Commissions spécialisées.

]]>
https://etudiant-algerien.com/2018/10/mise-en-place-de-lacademie-algerienne-de-la-langue-amazighe-avant-la-fin-2018/feed/ 0
Les enseignants du centre universitaire de Mila réclament l’amélioration de leurs conditions de travail https://etudiant-algerien.com/2018/10/les-enseignants-du-centre-universitaire-de-mila-reclament-lamelioration-de-leurs-conditions-de-travail/ https://etudiant-algerien.com/2018/10/les-enseignants-du-centre-universitaire-de-mila-reclament-lamelioration-de-leurs-conditions-de-travail/#respond Tue, 30 Oct 2018 17:03:28 +0000 http://etudiant-algerien.com/?p=5487 Les enseignants du Centre universitaire “Abdelhafid Boussouf” de la wilaya de Mila ont observé un mouvement de protestation devant le pavillon de l’administration pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de travail et la prise en charge de leurs préoccupations. M. Zoubir Ben Sakhri, enseignant de littérature arabe, “la majorité des enseignants de ce centre universitaire […]]]>

Les enseignants du Centre universitaire “Abdelhafid Boussouf” de la wilaya de Mila ont observé un mouvement de protestation devant le pavillon de l’administration pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de travail et la prise en charge de leurs préoccupations.

M. Zoubir Ben Sakhri, enseignant de littérature arabe, “la majorité des enseignants de ce centre universitaire ont pris part à ce mouvement et réclament l’amélioration de leurs conditions de travail ainsi que la prise en charge de leurs préoccupations”.

Parmi les problèmes soulevés, les enseignants ont cité entre autres, le déficit dans l’encadrement notamment du cycle master et la surcharge enregistrée dans les groupes de ce cycle, le manque d’équipement au niveau du laboratoire, et le non-paiement du reliquat des effets financiers du reclassement et des heures supplémentaires.

Ils ont appelé également à l’accélération de la promotion du centre universitaire de Mila au rang d’université.

De son côté, le directeur du centre universitaire, Abdelwaheb Chemam, qui a rencontré des représentants des enseignants a attesté de “l’objectivité” de plusieurs revendications, assurant que “des efforts sont déployés pour trouver des solutions aux préoccupations soulevées”.

]]>
https://etudiant-algerien.com/2018/10/les-enseignants-du-centre-universitaire-de-mila-reclament-lamelioration-de-leurs-conditions-de-travail/feed/ 0